Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Trois raisons pour lesquelles je vote Anne Vignot et la liste Besançon par Nature

Vendredi 26 juin 2020 / Barbara Romagnan

C’est une liste de rassemblement des mouvements de la gauche et de l’écologie. Or, pour moi, c’est la condition indispensable pour que Besançon continue sa longue histoire humaniste et solidaire. C’est d’autant plus nécessaire aujourd’hui après la terrible crise sanitaire qui nous oblige à répondre rapidement et concrètement à l’urgence du défi social , climatique, social et démocratique qui frappe notre société. Par sa dynamique unitaire , cette liste apporte un peu de clarté et de fraicheur dans un contexte politique local où les politiques ne savent souvent plus « où ils habitent » et où les citoyen.ne.s sont lassés des rivalités d’appareil.

La deuxième raison, c’est que cette unité ne se limite pas aux seules organisations politiques. C’est une liste largement ouverte aux citoyennes et citoyens engagés.e.s dans la vie de notre territoire. Besançon et son agglomération ne serait pas ce qu’elle est sans sa richesse associative et surtout le caractère pionnier et innovant de certaines dans le champ de l’écologie, du social et du soutien aux personnes vulnérables, C’est bien en s’appuyant sur cette richesse de la société que la liste « Besançon par nature » réussira son projet de transition.

La troisième raison, c’est que cette liste au-delà de Besançon, inaugure un espoir. Celui d’une construction d’une gauche démocratique, sociale et écologiste rassemblée capable de dépasser le morcellement actuel et de proposer une réponse humaine et solidaire aux défis de la crise actuelle.

Mais aujourd’hui, je sais que beaucoup de nos concitoyens doutent, s’abstiennent. Les convictions à géométrie variables et les promesses non suivis d’effet ont miné leur confiance.

C’est pourquoi, je crois que la façon de gouverner est essentielle et peut redonner un peu de crédit à la politique. Comment impliquer les citoyens, les gens ordinaires dans la transformation de leur ville ? Comment faite vivre une démocratie continue et penser de nouveaux liens entre élus et habitants? Le programme d’Anne Vignot apporte des réponses sur ces questions qui sont pour moi importantes.

C’est pourquoi, je crois qu’Anne Vignot ne sera pas demain le petit président d’une petite République locale, que certains voudraient-être, mais une Maire capable d’écouter, de partager, de déléguer, de travailler avec tous et toutes.

Je crois que Besançon qui a vu naître hier, les socialistes utopiques et Victor Hugo, le poète de la République démocratique et sociale, sera fière d’élire le 28 juin Anne Vignot, sa première femme maire écologiste avec son équipe forte de presque toutes les sensibilités de la gauche politique et citoyenne afin d’engager avec détermination la transition sociale, écologique et démocratique dont notre ville et son territoire a ardemment besoin.

Recommander cet article
0