Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

"La politique de PSA et de faire aujourd’hui la production avec encore moins de personnel"

Mardi 30 juin 2020 / CGT PSA Sochaux

Lors du CSE ordinaire du 30/06/2020, la direction de PSA Sochaux a informé et consulté les organisations syndicales sur une nouvelle séance supplémentaire le samedi 29 août pour les 2 système. La CGT a émis un avis défavorable à ce samedi obligatoire. Cette séance prouve encore une fois que la CGT a raison de revendiquer que chaque intérimaire, qui était présent sur le site avant le confinement soit repris et se voit aussi proposer une embauche en CDI PSA.

La politique de PSA et de faire aujourd’hui la production avec encore moins de personnel, tout en mettant en concurrence les salariés entre eux (intérimaires, CDI PSA, salariés Polonais). Cette politique de la division nous ne l’acceptons pas, pour nous le lissage de la production entre tout le site est la solution, mais aussi l’abaissement du temps de travail, et des cadences sont les leviers incontournables d’un transformation positive du travail. Travailler moins pour travailler tous n’ont jamais été si vrai que dans cette période.

Nous avons aussi émis un avis défavorable sur le Bilan Social 2019, voici notre déclaration faites en séance :

Avis CGT sur le Bilan social 2019

Le bilan social 2019 indique un recours massif à l’intérim pour pourvoir des emplois permanents d’ouvriers de fabrication.

En effet,
- L’accroissement de la production annuelle du site PSA Automobiles de Sochaux n’est pas temporaire mais constant de 2016 à 2019.

- Le bilan social 2019 indique que la moyenne mensuelle des emplois d’ouvriers intérimaires de fabrication est supérieure à l’effectif total des ouvriers de fabrication permanents en CDI, qui lui, baisse depuis des années.

Notre syndicat dénonce cette politique de précarité des emplois, et, réitère sa revendication d’embauches en CDI de tous les intérimaires.

L’effectif total de salariés en CDI, toutes catégories socioprofessionnelles confondues, est encore en baisse en 2019, la CGT revendique que chaque départ, notamment des salariés les plus anciens, soit compensé par une embauche en CDI.

Nous tenons également à dénoncer les licenciements pour inaptitudes sur le site de Sochaux car il est possible de reclasser l’ensemble de ces salariés.

Pour dissimuler la réalité des accidents du travail, la direction démontre qu’il est possible d’affecter à un poste, au besoin en le créant, des salariés victimes d’accidents du travail.

La CGT est pour la création de postes compatibles avec l’état de santé de tous les salariés et s’oppose aux licenciements pour inaptitude. 

Avec près de 22 % d’emplois féminins, la direction ne peut se prévaloir de féminiser les emplois. En termes de rémunérations, le bilan social 2019 fait apparaître la persistance d’inégalités salariales par rapport à leurs homologues masculins et nous notons qu’il n’y a aucune femme au top 10 des plus hautes rémunérations.

Plus l’âge des femmes augmente plus cette inégalité de salaire s’accentue.

La CGT est contre l’inégalité des rémunérations entre hommes et femmes, et favorable à un rattrapage immédiat. Le bilan social 2019 illustre l’inexistence de cette volonté de rattrapage de la part de l’entreprise.

Pour ces raisons, non exhaustives, la CGT émet un avis défavorable à la politique sociale de l’entreprise dont fait état le bilan social 2019.

Sochaux le 30/06/2020, BOUSSARD Jérôme, Secrétaire Général

Recommander cet article
0