Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Communiqué de la direction du CHRU : Fermeture temporaire du service de soins de suite et de réadaptation (SSR)

Jeudi 24 septembre 2020 / CHRU Besançon

Début juin 2020, le CHU annonçait sa décision de fermer 15 lits du service de soins de suite et de réadaptation, sur les 27 lits que compte le service. Cette fermeture temporaire avait été motivée par le départ de plusieurs médecins qui n’avaient pu être remplacés avant l’été. L’objectif du CHU était de pouvoir reconstituer dès l’automne 2020 l’équipe médicale afin d’être en mesure de pouvoir rouvrir les lits fermés temporairement.

Les recrutements envisagés de médecins spécialisés, n’ont malheureusement pu aboutir en dépit des démarches engagées, en raison d’un contexte national et local défavorable. Cet état de fait a une répercussion sur l’ensemble du service de médecine physique et de réadaptation, qui n’est plus en mesure d’assurer ses activités d’hospitalisation, et conduit aujourd’hui le CHU à annoncer la fermeture de l’ensemble du service à compter du 16 octobre 2020.

Dans l’impossibilité d’assurer la continuité de la présence médicale, cette décision de fermeture temporaire a été prise d’un commun accord entre la Direction, le Président de la Commission médicale d’établissement, le chef de pôle et le chef de service.

La filière du secteur « soins de suite et réadaptation » souffre actuellement d’une pénurie de médecins spécialisés et d’un manque d’attractivité dans un contexte sanitaire qui a pourtant démontré récemment toute l’importance de cette discipline dans une prise en soins spécifique.

Cette situation de tension sur les recrutements touche également d’autres établissements du territoire du GHT Centre Franche-Comté contraints comme le CHU de limiter leur offre de soins.

Le CHU espère pouvoir rouvrir à nouveaux des lits de SSR dans un futur proche dès que des recrutements de médecins pour exercer dans les secteurs d’hospitalisation auront pu être confirmés.

Dans l’attente et dès à présent, les équipes qui ont assuré cette activité avec engagement et sens du service public, organiseront l’orientation des patients nécessitant encore une hospitalisation de soins de suite et de rééducation à cette date, vers d’autres établissements de soins de proximité pour veiller à la continuité des prises en charge.

Recommander cet article
0