Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Il faut déconfiner la démocratie

Jeudi 4 juin 2020 / Collectif Libertés publiques

Le confinement a eu un impact majeur sur les libertés publiques. Beaucoup a été dit sur les atteintes à la liberté de se déplacer. On a vu que cette mesure ne pouvait pas remplacer à elle seule l'adoption des gestes barrière et le port du masque. Les restrictions aux déplacements sont à présent allégées, les magasins rouvrent, les lieux de culte également, les entreprises reprennent un fonctionnement plus normal. Les activités générant de la promiscuité restent fortement réglementées, à l'exception prochaine du Puy du Fou. Mais aussi les manifestations qui, pourtant se déroulent en plein air et dans un espace, la rue, qui est parfaitement compatible avec les règles de distanciation sanitaire. Le maintien de cette interdiction sur une durée aussi longue n'est pas acceptable. Considérant que le droit de manifester est un des aspects essentiels de la démocratie, nous soutenons l'appel de la Ligue des Droits de l'Homme à lever cette atteinte à une liberté fondamentale qui distingue les démocraties des régimes autoritaires. Le premier ministre, dans son intervention du 28 mai, a prédit "la liberté va redevenir la règle et l'interdiction l'exception". Nous n'y sommes encore pas... Preuve en est, ce samedi 30 mai à Besançon avec l'intervention des forces de l'ordre pour à nouveau empêcher l'exercice de ce droit fondamental.

Le Collectif Libertés Publiques avec les organisations suivantes : Ligue des Droits de l'Homme, FSU, Solidaires, CGT-FERC Sup, Confédération paysanne, A Gauche Citoyens !, EELV, Ensemble!, LFI, Génération.s, NPA, PCF, PG

Recommander cet article
0

Commentaires

  et libérer les personnes âgées bouclées dans les Ehpad, c'est scandaleux! , demain une fête, qui reste "importante "    pour nos anciens...voire ,rencontrer sa famille ,c'est indispensable pour eux , j'espère que le bon sens l'emportera.

Soumis par aires isabelle le 6 juin 2020 - 10:05.