Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Gare de Franois : le NON catégorique des usagers

Mardi 3 octobre 2017 / Invité

L'association des usagers des transports de l'agglomération bisontine (AUTAB) et la Fédération Nationale des Associations d 'Usagers des Transports (FNAUT-BFC) nous adressent ce communiqué réagissant au projet de la région de supprimer l'arrêt des TER Dijon-Besançon en gare de Franois :

Totalement ignorés par les élus et les services de la ‘’grande région’’, les usagers organisés en associations représentatives, ont réagi depuis qu’ils ont su (par les rumeurs) le projet scandaleux du Conseil Régional de supprimer les arrêts des trains en gare de Franois. Les premiers, ils en avaient avisé les élus locaux.

Ils partagent totalement la position de l’agglomération de Besançon et de son vice-président en charge des transports.

Il y a exactement une distance de 1000 mètres entre les rails du tram (terminus des Hauts de Chazal et ceux de la Sncf (en gare de Franois) ! va-t-on demander aux usagers (de + en + nombreux) qui vont au pôle santé, au CHRU, à la Zac de Chateaufarine ou à Planoise d’aller tourner à la Viotte ?

Les arrêts de tous les TER en gare de Franois, dans les faits s’imposent comme la réponse à faillite de la halte de Planoise (premier projet en …1979 !)On le sait depuis 2005 ! Le terminus définitif intelligent du tram ce n’est pas la ZAC de Chateaufarine mais la gare de Franois. 

Les querelles de clochers entre agglo et région n’intéressent pas les usagers, ce sont toujours leurs impôts qui paient les inévitables déficits.

Nos associations seront présentes à la réunion de Franois organisée par la Région et attendent que les exécutifs des collectivités concernées fassent adopter une motion dénonçant la fermeture programmée des arrêts.

Patrick Noblet, pour l’AUTAB
François Jeannin, président délégué national de la FNAUT

Recommander cet article
0

Commentaires

Usager quotidien de la SNCF je ne peux qu'abonder sur le refus de la suppression envisagée de l'arrêt Franois. L'argument avancé est celui de l'augmentation des cadencements et donc du nombre de trains qui vont rendre dangereux pour les passagers la traversée des voies. La SNCF n'a jamais équipé cet arrêt (par un souterrain ou un passage surélevé) pour permettre  la traversée de la voie en toute sécurité (alors que ça existe à Ranchot, dont le nombre d'utilisateurs est très limité). Faire de la gare de Franois le terminus du tram est une bonne idée, mais sans doute assez coûteuse. Construire un passage surélevé doit être dans les possibilités de la SNCF. Et son effet sera immédiat. Et la région se flatte d'avoir une position écolo-responsable exemplaire !!!!

Soumis par GEORGES UBBIALI le 12 oct 2017 - 11:47.