Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Besançon : pour une ville sans cirque avec animaux sauvages

Vendredi 17 mai 2019 / Invité.e.s

Proposée à l’initiative des élus de l’intergroupe (EELV, PCF, société civile et 2 socialistes), une motion intitulée « ∏ une ville sans cirque avec animaux » a été adoptée par le conseil municipal de Besançon, jeudi 16 mai. Les élus PS se sont abstenus, les élus LR, Modem, Agir (ex UDI)  n’ont pas pris part au vote. Les élus LREM après avoir dit que cette motion les piégeait se sont résolus à la voter.

Voici le texte :

Besançon, capitale de la biodiversité, ne peut continuer à accueillir des cirques avec animaux sauvages. Les rapports sur la biodiversité sont alarmants. La communauté scientifique écologie, comme celle pour le Climat, ne laisse aucun doute sur l'état critique dans lequel la faune et la flore se trouvent actuellement. La faune sauvage en particulier disparait de façon irréversible. Ces animaux ne peuvent être présentés comme une attraction mais doivent être protégés.

En effet les éthologues et les zoologues ont observé des troubles du comportement, sur les animaux dans les cirques.

La Fédération des Vétérinaires d'Europe en juin 2015 a également déclaré qu’elle « recommande a toutes les autorités compétentes européennes et nationales d'interdire l'utilisation de mammifères sauvages dans les cirques itinérants dans toute l'Europe, compte tenu de l’impossibilité absolue de répondre de façon adéquate à leurs besoins physiologiques, mentaux et sociaux. »

Comme la municipalité est garante de la moralité publique et que la mise en spectacle d'animaux sauvages ou de certains animaux domestiques dans des conditions incompatibles avec leurs besoins biologiques et leur habitat constitue une atteinte aux valeurs de respect de la nature et de l'environnement protégée par notre constitution, nous demandons que les cirques à animaux sauvages ne puissent plus s'implanter sur le territoire communal de la ville de Besançon. Des contrôles systématiques devront être pratiqués pour que l'arrêté du 18 mars 2011 puisse être appliqué à tous les cirques avec animaux qui s'installeront sur la commune.