Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Appel au débat pour construire une alternative sociale et écologique pour l'agglomération de Besançon

Mercredi 24 octobre 2018 / Invités

EDGE, l'Espace de Dialogue des Gauches et des Ecologistes, propose une méthode en vue de favoriser « l'émergence d'un projet alternatif fort et crédible » en vue des élections municipales de 2020. Nous publions le texte de son appel qui propose un premier rendez-vous le 10 novembre.

Pour de très nombreux Français, la réalité de la politique d’Emmanuel Macron se révèle aujourd’hui assez clairement. Il conduit une politique favorable aux plus riches, méprisante et injuste envers les gens modestes, il n’agit pas réellement pour l’écologie et il ferme ses ports à une poignée de réfugiés fuyant les guerres et la misère.

Face à cette politique autoritaire et indécente qui tourne le dos à l’intérêt général, nombreux sont les citoyens, les associations, les mouvements, et les différentes organisations et partis politiques implantés dans notre agglomération qui souhaitent construire une alternative et placent leur espoir dans un projet réellement humain qui préserve la planète et la solidarité entre les habitants.

Cette politique a des effets qui se font sentir au sein même de la vie politique municipale de Besançon avec la création récente d’un intergroupe regroupant les élus EELV, PCF, et deux élus PS, qui affirment ainsi leur différence avec le maire ex-socialiste rallié à Emmanuel Macron.

Cette situation municipale ne recouvre pas, loin s’en faut, la réalité de la gauche et de l’écologie à Besançon et dans son agglomération. Cette réalité est à la fois plus étendue et plus diversifiée : les initiatives citoyennes et associatives de notre territoire sont bien vivantes et touchent de nouveaux militants.

Par ailleurs on ne peut plus faire comme si la question du Grand Besançon et de son fonctionnement pouvait être occultée : dans les villes et villages, nombreux sont les habitants qui, conscients de l’impact de l’intégration dans l’agglomération de leur commune, s’interrogent sur son avenir.

Dans ce contexte, EDGE (Espace de Dialogue des Gauches et des Ecologistes), désireux de faciliter le débat, propose sans exclusive à l’ensemble des gauches sociale et écologiste quelques principes et une méthode. L’objectif est de favoriser l'émergence d'un projet alternatif fort et crédible en encourageant les échanges et l'élaboration collective, face à une droite au triple visage : République en Marche, droite traditionnelle, extrême droite.

Les principes sont ceux qui ont accompagné EDGE depuis sa création :

- Le premier est celui d’un renouvellement démocratique dans l’élaboration des projets politiques. Principe partagé largement et qui se fonde sur les attentes des citoyens quant à leur rôle dans la gestion des affaires publiques : participation des citoyens et citoyennes au projet, à son élaboration, sa validation, sa mise en oeuvre et son contrôle ;

- Le deuxième principe est fondé sur la nécessité d’un débat constructif entre toutes les composantes de la gauche et de l’écologie. Personne ne peut prétendre avoir raison tout seul et encore moins gagner seul à travers l’affirmation de ses certitudes : il convient de débattre de ce qui nous unit comme de ce qui nous différencie.

La méthode est la suivante : en vue de la constitution d’une alternative politique à gauche en 20201, EDGE propose aux différents partenaires et aux citoyens des outils communs pour créer un débat collectif, crédible aux yeux de tous, sur tous les enjeux de la vie municipale et communautaire. L’objectif est de faire que le projet soit co-élaboré par les différentes composantes et les citoyens du territoire eux-mêmes. Des outils d’échange en ligne seront utilisés.

 

  • 1. Conformément à ses statuts, EDGE n’a pas vocation à constituer ou à soutenir des listes de candidats