Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Lettre ouverte au Conseil municipal des associations Les Vaîtes et Les Jardins des Vaîtes

Mercredi 13 janvier 2021 / Jardins des Vaîtes

Madame la Maire,
Mesdames, messieurs les élu·es,

L’association Les Vaîtes (créée en 2005) et l’association Les Jardins des Vaîtes (créée en 2018) sont engagées dans une démarche de préservation du quartier des Vaîtes menacé par un projet d'aménagement et d’artificialisation des sols.

La conduite autoritaire du projet par la mairie, l’acquisition des terrains à vil prix, l’absence de réelle concertation, la conduite arrogante des travaux aboutissant à de graves dégradations sur l’environnement ont conduit nos deux associations à mener plusieurs actions en commun. Aujourd’hui, par ce courrier, nous vous faisons part nos inquiétudes en raison de l’écart entre les intentions affichées par la nouvelle équipe municipale et ses premières actions.

Les actions
•    le 7 août 2020 : un arrêté municipal a été pris contre la Vigie, sur des fondements totalement erronés, comme par exemple l’absence de sécurité de la construction.

•    Le 9 octobre 2020 : le conseil municipal a adopté le rapport d’activité de la SPL Territoire 25 actant la poursuite du projet tel qu’il a été initié par Jean-Louis Fousseret, avec un budget dédié se chiffrant à 5,6 M€ de 2020 à 2023.

•    le 26 novembre 2020 : la mairie a lancé un appel public à la concurrence recrutant un Assistant à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) pour la mise en œuvre de l’écoquartier des Vaîtes.

Les intentions...
Le 12 septembre, Madame Vignot avait annoncé la nomination d’Hervé Richard à la tête du GEEC – Groupe d’Experts de l’Environnement et du Climat – chargé de rendre un avis scientifique sur le projet. La promesse était alors celle de la transparence. Le GEEC devait être formé début octobre, sa composition et sa méthodologie rendues publiques. Anne Vignot expliquait même : "Le GEEC rencontrera tous les acteurs ou associations qu’il souhaite."

A ce jour, aucun de ces engagements n’a été tenu.

Nous ne connaissons ni la composition du GEEC, ni sa méthodologie de travail.

Le site Factuel.info a pourtant annoncé un GEEC au travail depuis mi-octobre et la mairie avait promis à l’association Les Jardins des Vaîtes communication de la lettre de saisie/mission du GEEC.

2 mois et ½ après le début des travaux du GEEC, M. Hervé Richard, dans un courriel en date du 31 décembre 2020, nous apprenait que la lettre définissant ses missions n’était toujours pas rédigée.

Dès lors, nous nous interrogeons sur le cadre dans lequel ces travaux sont menés. Quel est l’intitulé exact de la mission confiée par la mairie au GEEC ? A quelles questions ces experts doivent-ils répondre ? L’avis rendu ne sera pas le même si la question posée est « comment préserver le vivant aux Vaîtes ? » ou « Comment avoir un urbanisme durable aux Vaîtes ? »

Ce groupe travaille dans l’opacité la plus totale. Ses coordonnées n’apparaissent nulle part. Nos deux associations n’ont pu obtenir une adresse de contact que parce qu’elle se sont permises d’interpeller directement son président sur son adresse mail professionnelle.

Le président nous a opposé un refus catégorique de toute rencontre. Il a avancé deux arguments :

·         Il invoque un souci d’équité en nous mettant sur le même plan que les promoteurs.

Or, l’association Les Vaîtes est présente sur ce projet depuis 15 ans et l’association Les Jardins des Vaîtes est une organisation de défense de l’environnement ayant remporté des victoires judiciaires au Tribunal Administratif et au Conseil d’État. Pouvons-nous être mises sur le même plan que des promoteurs immobiliers ?

·         Il avance aussi un manque de temps, argument qui ne saurait être recevable pour un travail scientifique digne de ce nom.

Par ailleurs, la mise en parallèle de deux informations nous interpelle : le Directeur de cabinet d’Anne Vignot nous annonce une délibération pour créer le GEEC à la date du 28 janvier 2021, tandis que M. Hervé Richard nous précise que le rapport du GEEC devra être rendu pour fin janvier.

Nous tenons à préciser qu’au-delà du fait de ne pas connaître la composition du GEEC, en aucun cas nous ne remettons en cause la probité et la compétence de ses membres.

Nous demandons simplement qu’une véritable transparence anime le fonctionnement du GEEC et que les experts disposent d’un temps suffisant pour rencontrer tous les acteurs de terrain.

En espérant que ce courrier trouve un écho favorable, nous vous prions de recevoir nos salutations associatives.

Eric Daclin pour l’association Les Vaîtes
Claire Arnoux et Marie-Hélène Parreaux pour l’association Les Jardins des Vaîtes.

Recommander cet article
0