Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Jean Christophe Tardivon

Contributions au journal

Bellamy à Besançon : « L'Europe est un poumon pour un nouvel équilibre dans la mondialisation »

reportage
Lundi 13 mai 2019 / Jean Christophe Tardivon

En meeting avec Laurent Wauquier, Christine Bouquin, Arnaud Danjean, Annie Genevard et Jacques Grosperrin devant 700 personnes venues de toute la Bourgogne-Franche-Comté, la tête de liste LR pour les élections européennes, François-Xavier Bellamy défend « la tradition chrétienne » de l'Europe, un oeil sur l'extrême-droite en parlant immigration, l'autre sur LREM en parlant PAC et refondation… 

Pouvoir d'achat et transition écologique en priorités à la Région

compte-rendu
Vendredi 5 avril 2019 / Jean Christophe Tardivon

Les conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont voté 17 millions d'euros pour le « pouvoir d'achat de tous », donné un coup de pouce aux stagiaires de la formation professionnelle, créé 30 postes de fonctionnaires territoriaux, parlé transports, adopté un plan forêt-bois sensé récolter davantage mais sans lutter contre l'enrésinement… 

Entre agriculture et écologie, la méthanisation, solution de transition...

reportage
Mercredi 6 mars 2019 / Jean Christophe Tardivon

A Mollans, en Haute-Saône, François de Rugy a rencontré un agriculteur qui lui a expliqué comment il avait procédé pour développer la méthanisation dans sa ferme. Le ministre de la Transition écologique et solidaire s'est aussi rendu à Noroy-le-Bourg pour entendre les doléances des agriculteurs concernant la gestion des sangliers provoquant des dégâts dans les cultures...

Investissements en hausse pour le premier budget consolidé de la grande région

compte-rendu
Dimanche 16 décembre 2018 / Jean Christophe Tardivon

La majorité de Marie-Guite Dufay a voté le budget primitif 2019 du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Totalisant 1,6 milliard d'euros, il prévoit 490 millions d'euros de crédits d'investissement (soit + 20,9 % par rapport à 2018). Les recettes de fonctionnement augmentent de 1,85 % tandis que les dépenses de fonctionnement sont à + 0,73 %. L'opposition fustige la fiscalité tandis que la majorité opte pour la redistribution et le pouvoir d'achat.