Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Il faut voter Emmanuel Macron le 7 mai

Mardi 2 mai 2017 / Jean K

...Finalement, le choix est très simple.

L' élection présidentielle  de  2017 va désigner un président pour 5 ans.

Il s'agit de procéder par réflexion plutôt que par passion. Qui peut croire que cette élection pourrait faire changer de base le monde, solutionner tous les problèmes, instaurer une société douce et égalitaire ? 

Quant au 3eme tour social, il est à prévoir que le prochain quinquennat ne sera pas plus calme que le précédent, mais les élections nationales ne reviendront que dans 5 ans.

Pour nous, les progressistes ou démocrates, pour nous situer largement, le choix qui reste après le premier tour, où droite, et gauche classique ou alternative ont été éliminées, est entre 2 possibilités :

L'extrême droite de Le Pen, dont la famille sévit en politique depuis 1956.

Sans parler de ses électeurs motivés,  certains sont tentés par le choix du pire, de l'expérience funeste, l'attente du chaos qui créerait le soulèvement. On a vu en Allemagne en 1933  ce qu'a amené le choix des communistes du KPD de laisser passer Hitler pour que les masses comprennent enfin ce qu'était le fascisme... Est-ce qu'on peut se permettre de jouer à pile ou face ?

Emmanuel Macron, OVNI de la politique, est l'autre choix. Il est diabolisé par des attaques étrangement convergentes de l'extrême droite et de la gauche radicalisée comme banquier, anti ouvrier, mondialiste, vendu à la finance, sans coeur... Il représenterait le choléra au lieu de la peste... C'est très dangereux de laisser passer les rumeurs et calomnies...

Chacun peut faire l'analyse du programme d'Emmanuel Macron, peser le pour et le contre. Mais il est trop tard pour les subtilités. Il est très important que le score de Le Pen soit le plus limité possible. Le père Le Pen avait fait 17% en 2012, son héritière peut monter à plus de 40 %.

Les finasseries de vote blanc, nul, retrait ne feront qu'augmenter la masse des 10 millions d'abstentionnistes du premier tour. Cela augmenterait la proportion du vote noir pour l'extrême droite et renforcerait son poids pour les années qui viennent.

Ce qui est encore possible, c'est de freiner cette ascension. 

Il sera trop tard le 8 mai.

Pour cela il faut voter Emmanuel Macron, avec ou sans enthousiasme.

A chacun de prendre ses responsabilités.