Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Chasser... le virus ?

Lundi 9 novembre 2020 / Lucie Forêt

Heureusement qu'ils pensent à nous les premiers écologistes de France. Heureusement qu'ils sont armés pour nous protéger des disettes à venir.

Heureusement aussi, qu'en ville certains portent des masques, parce qu'ils sont partout à manifester pour avoir le droit de lâcher leurs chiens qui ne sauraient se contenter d'une petite balade d'une heure autour de la maison.

Ils ne devaient pas chasser sauf exception exceptionnelle ?... Ils obtiennent de chasser le gros gibier (jusqu'à 60 chasseurs pour une battue...).

Ils ont obtenu le gros gibier ?... Ils faut aussi pouvoir tirer le petit, les oiseaux migrateurs, méchants vecteurs de la grippe aviaire.

Et les renards et les blaireaux dont ils n'ont jamais su faire un civet ? Il faut les tuer aussi ! On ne sait plus vraiment pourquoi. Probablement parce que la tradition l'a dit, à moins que ce ne soit parce que les chasseurs n'ont pas trouvé le mode d'emploi du poulailler intelligemment construit. Il faudrait peut-être rappeler à certains que depuis "la tradition" on a inventé le grillage en métal et des tas d'outils pour construire et aménager des abris anti atomique (donc anti-renard aussi). Il se trouve justement que les magasins de bricolage restent ouverts... de quoi occuper les journées sans souffrir du manque de confinement avec les copains dans la cabane de chasse.

 

À voir les centaines de chasseurs se presser dans les rues et sur les places de France, on est certain d'une chose : ils ne chassent pas les virus. Le masque en guise de vêtement fluo suffira-t-il à éviter les "accidents" ?

 

Une question se pose : si des "zécolos" se mettaient à manifester de la sorte contre le port d'arme, contre les espaces forestiers et les campagnes allouées aux plaisirs de la "régulation", contre l'accaparement de la biodiversité par quelques personnes en manque de reconnaissance sociale (c'est vrai que nombreux sont ceux qui ont du mal à comprendre les chasseurs) Bref, si les zécolos sortaient masqués dans les rues par centaines, est-ce que l'état leur donnerait raison ou bien est-ce qu'il enverrait les CRS ?

nota : on sait que les prédateurs s'attaquent préférentiellement aux proies les plus fragiles, mais du moins, eux ne tuent pas pour le plaisir (plaisir de réguler bien sur).

 

En tous cas, si le ministère de l'environnement a voulu voir s'il était possible de réguler la chasse, ils savent maintenant que si on chasse les chasseurs... ils reviennent en troupeaux.

 

Recommander cet article
0