Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Plus de 300 personnes à la fête solidaire de SolMiRé

Mardi 18 décembre 2018 / Maxime Lamboley

Prenant d'abord la forme d'un collectif au cours de l'année 2016, SOLMIRE devient association collégiale "loi 1901" en mars 2017. Elle se donne pour objet de dénoncer l'atteinte aux droits fondamentaux (éducation, logement, santé) des migrants et réfugiés. Elle recherche des solutions d'hébergement et d'accueil, oriente pour un soutien juridique, organise des temps de partage conviviaux, sensibilise la population locale sur les problématiques que rencontrent les demandeurs d'asile à Besançon…

Entre la pelouse du parc Chamars, le poste de garde face au commissariat de la gare d'eau, le local d'accueil de journée "le bol d'R" qui a vu ses portes se fermer suite à l'action en justice de la ville de Besançon, puis plus récemment le "campement d'Arènes", démantelé sur ordre de la préfecture à la fin d'octobre 2018, les bénévoles et sympathisants de SOLMIRE s'activent là où l'urgence sociale éclate.

L'association se distingue aussi de par l'organisation d'événements conviviaux tels que les "Pic-Nic solidaires" lorsque c'est la saison ou bien des rencontres sportives entre "aidés" et "aidants". L'hiver étant désormais proche, les membres de SOLMIRE se sont mobilisés autour de l'organisation de sa 1ère fête solidaire qui s'est tenue le dimanche 9 décembre dans la salle de spectacle "Le Scenacle".

Selon Leslie, membre active de l'association, 300 à 400 personnes sont venues participer à la fête et nombreux sont ceux ayant déposés leurs coordonnées, pour s'investir ou recevoir les dernières actualités concernant la situation des personnes souhaitant l'asile à Besançon.

Tout au long de la journée, des artistes se sont relayés assurant ainsi une programmation culturelle pour toutes et tous.
C'est ainsi que des artistes du cirque de la compagnie Serious road trip sont entrés en scène, suivis par les groupes de musique Swing en boucle, Folkadanse, El Mira, Mystically, le duo de DJs Afroisiak, sans oublier Kamishibaï venu conter une belle histoire.

L'entrée et la restauration étaient à prix libre. Un repas africain (Mafe) fut cuisiné par des jeunes que SOLMIRE accompagne, des mets des Balkans étaient par également proposés.

Dans son objectif de sensibilisation de la population, Leslie se réjouissait de l'affluence de l'événement, alors que les membres de l'association avait bien prévu d'apporter des informations aux visiteurs au moyen d'un tableau d'affichage et de prises de paroles.

Vous pouvez retrouver l'actualité de SOLMIRE sur sa page facebook : Solidarité Migrants Réfugiés Besançon