Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Des lits plutôt qu'un couvre feu

Lundi 28 septembre 2020 / NPA Besançon

Le préfet du Doubs Joël Mathurin a publié un nouveau décret ce lundi 28 septembre 2020 interdisant notamment les rassemblements de plus de 30 personnes dans le cercle privé. Le port du masque devient obligatoire dans les centres-villes de six communes supplémentaires du département. Le noeud coulant se resserre chaque jour un peu plus autour des libertés publiques partout dans le pays et donc également dans notre région.

Dans le même temps le CHU de Besançon annonce la fermeture 28 lits au service de soins de suites et de réadaptation (SSR). Ceci après la fermeture de 45 lits de SSR aux Tilleroyes, l’année dernière.

Depuis le printemps c’est toujours le même schéma : un virus émerge, des gens malades, pas assez de lits d’hôpital pour les accueillir donc l’état réduit drastiquement les libertés individuelles. Nous perdons nos libertés à cause des choix budgétaires des gouvernements successifs. C’est inadmissible !

Nous exigeons la réouverture des 100 000 lits d’hôpitaux fermés en 20 ans. Nous exigeons l’embauche du personnel correspondant avec des salaires corrects. Nous exigeons la sanctuarisation du budget de la Santé et son augmentation. Le virus ne doit pas être un prétexte de plus pour la démolition des services publics et un tour de vis sécuritaire supplémentaire.

Le comité de Besançon du Nouveau parti Anticapitaliste Cbnpa25@gmail.

Recommander cet article
0