Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La Chronique de Filou – 7 mois de mobilisation jaune, et maintenant Votons, VOTEZ !

Jeudi 16 mai 2019 / Philippe HENRY

La suite logique des Gilets Jaunes ne peut pas être 60% d'abstention. Tous ensemble, votons !

Les Gilets Jaunes sont un mouvement citoyen avec des gens de droite et de gauche, des gens qui ne croient plus à la politique, et même … des gens d'extrême droite !

Le principal résultat de cette mobilisation est, de mon point de vue, de montrer que "les petits" peuvent se révolter. Je retiens deux revendications.

Une revendication politique : nous ne voulons plus être dirigés par un roi, roitelet banquier et sa cour et ses financeurs-financiers.

Et bien sûr, la révolte sociale, salariale : les travailleurs veulent un salaire décent, les retraités veulent une pension décente, les privés d'emploi, les étudiants, tous, veulent pouvoir vivre décemment dans une société ou par ailleurs l'argent coule à flot.

La réponse politique est une 6ème République et le partage des richesses avec partage du travail, deux projets de société portés par les partis de gauche.

À cela, il faut ajouter l'urgence écologique : crise climatique, crise de la biodiversité, nombreuses atteintes aux milieux naturels, jusqu'à tuer des hommes, des femmes, des enfants, par la pollution de l'air ou par les "cancers environnementaux".

 À gauche, pour les élections européennes, seules deux listes semblent capables d'avoir des élus. La liste LFI menée par Manon Aubry et la liste EELV (les Verts) menée par Yannick Jadot.

Ces deux listes portent les projets précédemment cités ci.

Si finalement les résultats sont dans les fourchettes des sondages, ce sera la porte ouverte à la recomposition de la gauche qui ne peut se faire qu'autour d'un pôle de gauche contestataire (dans le sens de refuser l'ordre établi par le capitalisme financier) et un pôle écologique.

Et si le PCF, Génération's, ce qui reste du PS, et d'autres, font des scores faibles, ils n'auront pas d'autre choix que de rejoindre, participer, à cette réunion de la gauche.

Le PS et le PCF doivent tirer les leçons de leurs nombreux échecs, et doivent se retirer. Ils ne peuvent que subsister que comme "groupes" au sein d'une entité en position de gagner. Et ce peut–être LFI, ou une fédération, ou une nouvelle gauche plurielle, peu importe mais quoiqu'il en soit PS et PCF doivent abandonner leur étiquette.

Hamon et Génération's doivent se rendre compte "que ça ne prend pas", et une fois passé ce comptage des voix par une élection à la proportionnelle, ils doivent rejoindre ou LFI ou EELV.

Bien sûr LFI et EELV ont, auront, une grande responsabilité : rester ce qu'ils sont, tout en s'ouvrant aux autres. C'est la seule solution pour redonner une perspective politique aux mouvements sociaux.

Et cela passe par une mobilisation des Gilets Jaunes, des français qui les soutiennent, et un vote massif LFI ou EELV.

Cela permettra aussi aux Gilets Jaunes de redonner un second souffle au mouvement. Il est question d'occuper les ronds-points cet été autour de BBQ géants. De beaux scores et beaucoup d'élus de gauche redonneront de l'espoir. Et la violence, qui éloigne beaucoup de français des manifestations, et qui finalement fait le jeu du pouvoir et tue le mouvement, reculera pour laisser la place aux revendications politiques et sociétales.

 

Le 26 mai, tous ensemble , Votons !