Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La Chronique de Filou - Les casseurs votent Macron-Le Pen !

Samedi 23 novembre 2019 / Philippe HENRY

image LCI.fr

An I des Gilets Jaunes - Acte LIII, et l'opinion retiendra l'image des feux Place d'Italie. Les casseurs cassent les G.J. !

 

Il est assez improbable que les autorités n'aient pas anticipé l'arrivée des casseurs (Black Block ?) sur la Place d'Italie. Et on peut penser que la stratégie, en partie stratégie de maintien de l'ordre, et stratégie politique, était de les concentrer là et d'offrir dans le même temps, aux chaînes (dites) d'infos en continu, des images d'affrontements, de voitures et motos qui brûlent. Ainsi, le gouvernement contrôle l'opinion publique "en organisant le désordre".

 De mon point de vue, c'est bien là la stratégie depuis le début, laisser "pourrir" un mouvement de revendications, utiliser les armes de la Police pour faire mal et pour blesser des manifestants en dehors de toute menace, mais en justifiant les violences policières contre tous, par la violence de quelques casseurs, puis instrumentaliser le désordre pour conserver l'opinion publique du côté du pouvoir.

Autrement dit, aucune alternance n'est possible, aucune issus politique, puisque vous le voyez bien, ces "gilets jaunes là" sont dans la rue pour casser la République, bafouer la Démocratie et se battre avec les forces de l'ordre.

Et ça marche.

La moitié des gens vote Macron ou Le Pen. L'autre moitié ne sait plus quoi penser …

 Et les Gilets Jaunes seraient bien inspirés de s'en rendre compte et de rompre avec ce style de manifestations. Et tous ceux qui pensent sincèrement qu'il n'y a que la violence pour faire progresser nos idées de justice et d'égalité, je redis : "ta liberté s'arrête où commence celle de ton frère", et personne ne me convaincra que brûler une voiture ou une moto, donc des biens qui pourraient être à n'importe qui, va faire avance "la cause".

 

Non, les casseurs, sont du côté du pouvoir.

Les casseurs brisent tout espoir de changement.

Seule la non-violence, la désobéissance civile (qui ne consiste pas à bloquer des routes… lisez  ou relisez Thoreau !!) permettront d'aller vers une société meilleure pour tous et une démocratie également capable de faire face aux immenses défis modernes : crise climatique et crise des inégalités en tête.