Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La Chronique de Filou – La chasse tue…

Lundi 18 décembre 2017 / Philippe HENRY

Encore un randonneur tué par balle ! Il ne s'agit pas d'écrire une chronique anti-chasse mais de rappeler aux chasseurs que les balles tuent, surtout les balles de carabine!

Un randonneur de 50 ans a trouvé (sic !) la mort à dans la Drôme, il a été atteint par le tir d'un chasseur, samedi 16 décembre après-midi. Fin octobre, un chasseur de 74 ans avait déjà été tué par balle lors d’une battue aux sangliers dans la Drôme. Dans le Gard, c'est au cours du week-end du 9 décembre qu'un chasseur avait été accidentellement abattu par un autre chasseur et le lendemain, le corps d'un autre chasseur, porté disparu, était retrouvé mort, dans le même secteur. Et, dans le Var cette fois, un chasseur tué au cours d'une battue au sanglier par un autre qui croyait viser un sanglier.

Le 7 novembre, je publiais une Chronique de Filou où Hommes et Cerfs s'entretuaient…

Je ne veux pas tenir de propos anti-chasse (j'ai été moi même jeune chasseur, mais ne le répétez pas, cela a très mauvaise presse dans mon environnement gauchiste), mais 140 accidents par an, et pas mal de morts, j'ai envie de vous dire ce que j'en pense.

 

D'abord, les carabines. Véritable arme de guerre, grande vitesse de sortie de balle (souvent plus de 1000 mètres par seconde) et donc une portée de plusieurs centaines de mètres, jusqu'à 5000m, ce qui est beaucoup trop, la carabine de chasse devrait être interdite. Peut-être doit-on la réserver au tir en montagne, en chasse à l'approche du chamois, ou au tir à l'affût (drôle de chasse !) avec un tir plongeant où la balle rentrera dans le sol. Mais, en battue, dans les bois, où on voit rarement chevreuil, sanglier, cerf à plus de 50m, c'est une arme disproportionnée pour la chasse. Les chasseurs doivent revenir au fusil de chasse, avec des portées beaucoup plus faibles (tir du gibier entre 50 et 80m, portée maximale 200-300m, souvent la balle n'est plus létale au delà de 150m).

 

Ensuite, avec beaucoup de chasseurs, je condamne la politique qui a consisté au développement du grand gibier et qui n'a pas su protéger le petit gibier. Nos campagnes, nos forêts, n'ont rien gagné au développement des populations de chevreuils, de sanglier et aujourd'hui de chamois et de cerfs. Je crois que ce fut le choix de l'ONC pour tuer la chasse individuelle et organiser des battues où les chasseurs semblaient davantage contrôlables.

Dans le même temps les populations de lièvres, faisans sauvages, perdrix et autres petites bêtes à poils ou à plumes, continuaient de dépérir.

Le chasseur individuel ou bien 2-3 copains avec un chien et de vieux fusils, calibre 12 ou 16, armés de 2 ou 3 cartouches de plomb de chasse, ne représentaient pourtant pas le même danger pour les promeneurs.

 

Il me semble urgent d'un plan sécurité pour les chasseurs, et l'interdiction des carabines devrait en être la mesure phare.

Il faut aussi ouvrir une vraie réflexion nationale sur la vie sauvage dans nos campagnes et nos bois.