Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La Chronique de Filou – Climat : vers une Franche-Comté plus chaude ou plus froide ?

Dimanche 19 novembre 2017 / Philippe HENRY

 La plupart des gens et des responsables qui intègrent le réchauffement climatique dans leur réflexion, pensent presque toujours à un climat plus chaud, plus sec… mais ce n'est pas si simple.

Ci-dessous, deux paragraphes pour vous montrer la complexité des prévisions (ou prédictions) pour le climat futur. Attention, il ne s'agit pas d'un article climato-sceptique. Non, la température globale va augmenter, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… cela dépendra de la folie des hommes. Mais les effets sur différentes zones géographiques terrestres sont parfois difficiles à estimer.

Paragraphe 1 : le devenir du Gulf Stream. Précisons d'abord que la régulation des températures sur Terre dépend des courants océaniques, chauds en surface, froids en profondeur. C'est l'océan mondial qui distribue les climats actuels, ou plutôt la répartition des masses océaniques, des courants et des masses continentales.

Le Gulf Stream est le courant chaud de l'Atlantique Nord qui réchauffe nos côtes atlantiques. Il se forme "en réponse" au courant froid du Labrador qui, du Nord au Sud, longe la côte est-américaine. La fonte massive des glaces du Groenland, apporte de l'eau douce et froide, ce qui perturbe les courants du Labrador et le Gulf Stream, entrainant actuellement l'apparition d'une anomalie froide dans l'Atlantique Nord.

Cette anomalie est bien documentée par de nombreuses pages sur internet. Les images 1 à 3 sont des copies d'écran du site de La Chaîne Météo (http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2015-10-16-18h29/refr...).

 

Image 1 : Anomalie de Température de l'Atlantique Nord en 2015. On constate une baisse de la température qui serait due aux importantes fontes des glaciers du Groenland lors des années précédentes.

 

Image 2 : Modélisation de la baisse de température de l'Atlantique Nord – année 2060.

 

Image 3 : Prévision de la modification du Gulf Stream et des Températures : jusqu'à -9°C pour la Grande Bretagne, -3°C pour la France!

 

Paragraphe 2 : Les climats de la France sont marqués par les influences océanique, continentale et méditerranéenne (image 4) ainsi que par l'altitude (climat de montagne). Le climat local, principalement les saisons, les températures et la pluviométrie, va dépendre de l'évolution de ces influences (image 5).

Le ralentissement du Gulf Stream provoquant un refroidissement de l'Atlantique Nord, on peut s'attendre à ce que la douceur océanique soit suspendue au moins quelques décennies. Une eau marine plus froide devrait naturellement produire moins de pluie. Pour les vents dominants, je ne sais pas ? On parle souvent de l'arrivée de cyclones en Atlantique Nord-Est (l'année 2017 est marquée par Ophélia qui a fait plusieurs victimes en Europe) mais cela pourrait être transitoire, ou bien sous la dépendance de venues tropicales d'airs chauds car, un océan Atlantique Nord plus froid ne produira pas de cyclones !

À la diminution de l'influence océanique, devrait correspondre une influence plus grande du climat continental de l'Europe de l'Est. Ainsi, des hivers plus froids, et des étés plus chauds sont à prévoir dans nos régions. Enfin, ce n'est pas si simple, car l'Europe de l'Est subissant le réchauffement climatique, ce climat continental sera adouci ! Bref, il est possible que le régime des précipitations soit affecté.

Un exemple : on évoque souvent la raréfaction de la neige à basse altitude, mais c'est peut-être, encore une fois, un effet transitoire. Si un climat plus froid, reçoit des tempêtes venant de l'ouest, nous pourrions connaître des précipitations neigeuses plus importantes. Un peu à la manière de la côte est-américaine, région froide (courant du Labrador) qui, quand elle reçoit des masses d'air chargées de humidité des Grands Lacs, connaît de fortes précipitations neigeuses, qui font la une des médias quand elles touchent la région de New-York !

Une seule certitude, la Méditerranée sera plus chaude, et le climat méditerranéen a déjà commencé son extension vers le Nord. Des sécheresses sévères, des risques d'incendie, le recul de certains végétaux (hêtre) au profit des espèces "rabougries et piquantes" de la garrigue méditerranéenne (chêne méditerranéen) est déjà observé. Il reste cependant des incertitudes. Un exemple : les épisodes cévenols, pluies diluviennes du Languedoc, pourraient très bien être déplacés de plusieurs dizaines de kilomètres vers le nord ?

 

Cet article n'est pas un article scientifique et n'a pas la prétention de "prédire" le climat de la Franche-Comté pour les prochaines décennies.

Mon objectif ici est juste de vous dire que le réchauffement climatique est un phénomène global, mais que les effets de cette élévation certaine de la température terrestre, ne seront pas les mêmes ici ou là. Les climats vont être modifiés, d'abord de manière transitoire, notamment parce que la modification des températures est très, trop, rapide pour le système Terre, puis il y aura un retour à un équilibre thermique.

Et si notre région semble un peu plus chaude pour l'instant, il est possible que dans quelques années, elle devienne plus froide (très froide en hiver avec beaucoup de neige, et très chaude et sèche en été comme le climat continental de Belgrade), puis se re-réchauffe lors du retour vers l'équilibre, après 2060.

Car il semble bien que la folie humaine empêchera tout contrôle du paramètre CO2, et que l'humanité aura bouleversé le climat de la planète.

 

P.S. - Si j'ai écrit de grosses bêtises, les spécialistes pourront écrire des commentaires.

Recommander cet article
0

Commentaires

En attendant qu'on découvre qu'il vaudrait mieux agir fraternellement et vite, continuons à nous battre, comme dans Star Wars ! : D))

Merci Philou ; ))

Soumis par Christine Abt le 2 déc 2017 - 15:49.