Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La Chronique de Filou - Comté®, Comté®, Comté®... "le casse-cailloux".

Samedi 10 juin 2017 / Philippe HENRY

Où va l'agriculture franc-comtoise ? Ceux qui veulent intensifier sans cesse la production, ont-ils tous les droits : détruire nos rivières, détruire nos montagnes et finalement détruire l'image du Comté® et de la Franche-Comté ?

Témoignages :

Témoin No. 1 : récupéré (par la bande comme on dit), ce témoignage et cette vidéo publicitaire qui circule sur les réseaux sociaux. Appelons cela "la folie des hommes" ou l'histoire du "casse-cailloux" ! L'auteur des lignes ci-dessous est une personnalité connue du Haut-Doubs, un amoureux de notre région et surtout pas un extrémiste. Voilà comment le Comté® perd son image de fromage de montagne et de fleurs !!

(courriel recopié même avec les fôtes)

> Bonsoir,

> Nous avions évoqué ensemble la situation sur le terrain en décembre dernier...

> En complément de notre balade aux Granges-Dessus, voilà une bien triste mise en scène sur Youtube : dans ce cas précis (BV du lac de Remoray), les dégâts portent sur 4 hectares dont 1,6 hectares en site Natura 2000 !

> L'offensive a pris des proportions spectaculaires, des centaines d'hectares sont touchés et pas une commune n'y échappe. Bientôt plus un cailloux dans les pâtures, plus un murger, plus un chazal. La nature et le patrimoine des montagnes jurassiennes fout le camp. Les tourbières focalisent la bonne conscience de tous tandis que tout le reste passe à la broyeuse...

> Le monde merveilleux de l'AOP Comté...

> Bien à vous,

Bien sûr, je vous invite fortement à regarder la Vidéo.

Témoin No. 2, en cette période de début de saison touristique, nous distribuons des tracts, et ce matin, marché de Pugey, témoignage d'un pécheur à la mouche du Nord venu à Besançon (chez une connaissance, sinon il ne viendrait pas !) : "quasiment rien vu sur La Loue, pris seulement 3 ombres, bredouille sur le Doubs à Goumois, pourquoi voulez-vous qu'un touriste dépense 500 euros pour pêcher ici alors qu'avec 500 euros tout compris il va en Irlande où il prendra une centaine de truites dans sa semaine de vacances !",  no comment !, encore une bonne pub pour la région !!

 

Témoins No.3 et 4 et 5 et + + +, le débat existe parmi les défenseurs de l'environnement, faut-il "attaquer" l'agriculture et en particulier son emblème locale le Fromage de Gruyère de Comté®. Et bien la réponse est donnée en très large majorité par les gens rencontrés sur les marchés :

- y'en a marre de cette agriculture qui nous met du lisier qui pue sous le nez, sous nos fenêtres …

- qu'est ce que c'est que cette idée de couper l'herbe fin avril, pour faire 5 coupes par an ??,

- honteux de voir ces prés tous jaunes traités au désherbant (glyphosate ou autres), ça sert à quoi ?,

- pourquoi n'y a-t-il plus de fleurs dans les prés à part des pissenlits et des boutons d'or ?

- alors la publicité du fromage fleuri, c'est de l'arnaque !!

 

Il faut rapidement une réponse concrète du monde agricole, sinon l'agriculture comtoise se tire une balle dans le pied, elle va se couper de ces habitants, de ces consommateurs … et nous allons y œuvrer !!

Il faut que les paysans, les producteurs responsables, travaillent avec nous dans le bon sens, pour un fromage de qualité, pour une région verte … verte par ses forêts … et non pas verte par ses rivières qui elles n'aspirent qu'à retrouver le bleu caractéristique des rivières des montagnes calcaires.

"Mais que faire ?" demandent souvent les gens croisés ci et là. Réponse de Filou : acheter du Comté® BIO, ne plus acheter en grandes surfaces de fromage sous cellophane ou du fromage rapé, faire confiance aux fruitières de montagne sauf si vous êtes témoin des excès mentionnés ci-dessus, bannir les grandes enseignes fromagères …

 

Les consommateurs ont leur mot à dire !

Allez les gens, luttez, rouspétez, votez !

 

Et soutenir SOS-Loue et Rivières Comtoises

http://www.soslrc.com/