Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La Chronique de Filou – "Et au milieu coule le purin …"

Vendredi 2 mars 2018 / Philippe HENRY

J'aimerais bien arrêter de "taper" sur les agriculteurs, mais reconnaissez qu'il faudrait qu'ils fassent un effort.

Une visite à Salins-les-Bains, ce mercredi 28 février, et paf : purin, ou lisier, épandu le long d'un ruisseau (photo).

Il s'agit du Bief de la Caille, commune de Ronchaux, le long de la D15 au lieu-dit "Champs Pommeret".

C'est visible depuis la RN 83, entre Pessans et Samson, à l'ouest de la route (c'est à dire à droite en venant de Besançon).

Dans le secteur, beaucoup de surfaces blanches (amendements de chaux ?), beaucoup de fumiers épandus, et de tas de fumiers déposés en attente d'épandages.

Et un épandage de matière liquide, purin ou lisier, ce qui est interdit sur sol gelé? De plus, nous sommes la veille d'une chute de neige annoncée et à proximité du seul ruisseau du secteur.

Ce paysan là doit tellement aimer le vin qu'il prend plaisir à polluer l'eau. La Loue reçoit l'eau de ce ruisseau 1000m plus loin (carte par copie d'écran du site géoportail).

 

En rédigeant cette chronique, j'apprends que Joris Mauvais, l'agresseur de Patrice Malavaux et d'un autre habitant de Charmauvillers, est condamné à 36 mois de prison dont 16 mois ferme.

 

Je dédie cette chronique aux gendarmes qui ne font pas leur travail en ne verbalisant pas ces actes d'épandages illicites, assassins pour la faune aquatique et complétement irresponsables de la part d'un agriculteur. Cette impunité totale des agriculteurs délinquants est responsable de la violence qui vient d'être condamnée et elle est responsable de l'image détestable que beaucoup de franc-comtois ont de leur agriculture.

Ce ne sont pas un ou deux "écolo intégristes" qui font la mauvaise image des agriculteurs, mais ce sont bien ces pratiques détestables et coupables.

On voit bien, une fois de plus, que seules des mesures d'interdiction d'épandre en hiver (comme en Auvergne, Rhône-Alpes, Yonne, Bretagne, …), voire d'interdiction des lisiers, permettront de mettre un terme à ce scandale permanent.

PS1 : sujet de la prochaine chronique : le Salon de l'Agriculture !!

PS2 : le titre fait référence au livre (puis film) "Et au milieu coule une rivière"