Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La Chronique de Filou - Fumier ou Lisier sur neige ... ça continue !

Jeudi 7 décembre 2017 / Philippe HENRY

C'est reparti ! ÉPANDAGES D'HIVER, FUMIERS ou LISIERS

Plutôt que nous traiter d'intégristes, les responsables agricoles de Franche-Comté feraient mieux de surveiller, puis de sanctionner leurs troupes.

Peu importe qu'on soit proche ou loin de la rivière. La nature karstique se chargera de transférer l'ensemble des polluants (nitrates, nitrites, ammonium, phosphore, pesticides, médicaments vétérinaires ...), tout cela dans le réseau hydrographique aérien (sources, ruisseaux, rivières) ou souterrain (karst, rivières souterraines).

Ce scandale permanent ne semble pas non plus émouvoir le préfet représentant de l'état ou les élus locaux, Mme la Présidente du Département 25 en tête (et son adjoint Alpy, agriculteur !!).

On parle, on se réunit, on papote entre copains, entre notables, on fustige les écolos intégristes et ... rien ne change.

La suite au prochain printemps, quand nous ramasserons les cadavres des ombres et des truites dans ce qui fut les plus belles rivières à salmonidés d'Europe occidentale.

Scandaleux !! Honte à l'Agriculture Comtoise !! Honte à la Franche-Comté !!

Recommander cet article
0

Commentaires

Le 13 dec se tiendra le premier groupe de travail « Agriculture » annoncé par le CD 25 depuis plusieurs mois. Il suit le groupe de travail du 6 décembre consacré à l'assainissement qui a permis de poser les bases d'un travail considérable qui reste à faire pour combler 40 ans de laxisme dans le domaine de la collecte et du traitement des eaux usées. (1)

Ces groupes de travail officiels, conçus dans le cadre général de la démarche "Conférence départementale Loue  et rivières comtoises" (2) sont des outils pour sortir les débats de leur entre-soi et des confidentialités qui nuisent à l'avancement des décisions et des actions importantes.  Pour l'agriculture qui, malgré une réelle prise de conscience, continue d’hésiter entre productivisme et respect des rivières et retarde la mise en œuvre des actions qui permettraient d'inverser les processus de mort des rivières karstiques et fait porter aux autres activités économiques les conséquences de la réussite commerciale de l'AOP Comté et la faiblesse des cahiers des charges de ses AOP. Tous les efforts financiers demandés aux communes, donc aux contribuables, pour l’assainissement des eaux domestiques seront totalement vains, si l’agriculture continue de confier aux rivières ses excédents de lisiers épandus en automne/hiver en dormance végétale.

 

(1)  Au cours duquel les ONG ont apporté des précisons sur le SamuE l’Environnement B-FC créé en aout 2017 grâce au soutien du SamuE d’Alsace et de la fédération nationale des SamuE.

(2)  Démarche initiée depuis 2013, renforcé par l'objectif de "Territoire d'Excellence". Objectif ambitieux repris à leur compte par les responsables politiques et les services de l’Etat. Mais « Objectif » qui souffre des découpages administratifs et d’un manque d’une autorité morale à l’échelle régionale pour le faire réellement vivre au sein de chaque acteur économique régional pour en faire un force créatrice.   MG SOS-LRC

Soumis par Goux Marc le 8 déc 2017 - 12:44.