Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La Chronique de Filou – Ma réponse à Romain et à la "gauche" bisontine.

Samedi 31 août 2019 / Philippe HENRY

Ben, moi aussi j'écris depuis mon canapé ... salut mon cher Romain, tu as raison : est ce que la gauche bisontine est sérieuse ?

Bon d'abord, on vote pour des idées, pour un parti, une organisation et seulement en dernier pour une personne.

Donc, la prime aux sortants, que semble vouloir nous imposer l'équipe Vignot-PCF n'a pas lieu d'être. Ensuite, je me plains souvent que les français ne pratiquent pas davantage l'alternance ...

Le programme, les gens de gauche le connaissent : s'inscrire dans la lutte aux inégalités et répondre aux exigences écologiques et climatiques. On peut, par exemple, rendre le transport urbain gratuit, on peut aussi planter des arbres, et ne pas faire de programme immobilier sur une zone verte (revoilà les Vaîtes ..., sacré Filou).

Je ne sache pas que les "sortants" se soient illustrés sur ces sujets, ces actions :

- le transport gratuit : c'est un choix budgétaire et j'avoue ne pas comprendre comment on peut s'y opposer quand on lit les bilans extrêmement positifs des villes qui ont mis en place la gratuité (exemple récent à Niort).,

- planter des arbres : place de la Révolution "minérale", combien d'arbres pourraient être mis le long des boulevards ?, des parkings ?, je n'ai pas vu beaucoup d'actions vertes ??? !!!,

- les Vaîtes ... pour moi, c'est une future ZAD (mais je n'habite plus Besançon !).

Bon, côté programme, les sortants n'ont pas un bon bilan "fousseretien" ; alors regardons côté organisations :

-EELV , il y avait deux têtes, le traître député, et Anne Vignot. Ailleurs, au niveau national, EELV reste "chaotique", et si je reconnais le travail de certains militants verts, ce "parti" n'a pas de légitimité à gauche !

- PCF, quand ils auront compris le XXIème siècle, on pourra causer. De plus, je suis critique vis à vis de l'adjoint Lime : Besançon, ville consommatrice de l'eau de la Loue, aurait du être en pointe dans le combat pour sauver nos rivières, au lieu de "s'en foutre", considérant que l'eau est traitée (à grand frais) pour la rendre consommable.

Bref, pas de bilans, partis EELV et PCF hors jeu ... rien ne justifie leurs prétentions à diriger une liste.

Deux solutions, se mettre autour d'une table SANS LISTE PRÉ-ÉTABLIE ... et trouver de nouvelles têtes.

De toute façon, pour une gauche utile à Besançon, il faudra une liste commune avec LFI ...seule force de gauche crédible pour beaucoup d'entre nous.