Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Hommage à Jacques Higelin, poète français

Vendredi 6 avril 2018 / Philippe HENRY

Je ne savais pas qu'Higelin avait le droit de mourir !

Trop triste pour vous dire tout ce que Jacques Higelin m'a apporté, nous a apporté.

Trop de beaux concerts et de chansons endiablées dans la tête, la musique et les mots.

 

Encore une journée d'foutue

Y'a eu un tremblement de terre

A quoi bon se faire trop d'idées

Étranger aux vérités premières énoncées par des cons, j'avais touché le fond d'la misère

Avec la rage en d'dans, cette claque dans le sang qu'en naissant ta mère t'a offert

Tu es la beauté que j'adore, car elle m'a appris à aimer

Et cet enfant, où l'as-tu mis ?

Et dans un regard, te fais l'amour, sans même savoir ce que c'est

My favorite dish, fish!

Et des oubliettes au fond de la cour !

Pars, et surtout, reviens moi !

 

Recommander cet article
0

Commentaires

Bel hommage...

Je me souviens de deux magnifiques concerts bisontins à la fin des années 1970 et au début des années 1980... Au Palais des sports, et surtout de trois heures de bonheur et d'énergie au Lux ! Oui, au cinéma Lux de Palente... 

Soumis par DB le 6 avr 2018 - 17:03.

Oui, un concert à Hendaye, quand Franco se préparait à assassiner de l'autre coté de la frontière Puig Antich, malheureusement, notre car est reparti trop tôt, et on  l'a loupé. 

 

Un magnifique concert à Nyons, juste avant lui il y avait Charles Trenet, surpris que tant de jeunes connaissent par cœur ses chansons, Higelin ensuite un peu penaud devant son grand prédécesseur qu'il adore, s'amuse sur scène et se fait un lumbago en direct en sautant sur son piano, mais il tient bon pendant deux heures, on se demande comment

 

un autre concert à Paris, au cirque d'hiver je pense, où il essaie de promouvoir une jeune à qui il trouve un talent fou, mais elle n'a pas percé

Et un concert absolument inoubliable, Higelin enchante Trenet, où il en a enchantées deux fois plus que sur le disque sorti ensuite

Le chanteur ne pouvait certainement pas être qualifié de chanteur engagé, mais il savait donner du sien sur la politique, par exemple quand France Inter l'interviewait

Merci d'avoir été là pour ensoleiller nos vies

Soumis par Henri Lombardi le 7 avr 2018 - 19:37.