Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Fausses querelles ou différence de projet de société ?

Lundi 25 mai 2020 / Séverine Véziès

J'ai longuement publié dans deux notes de blog (ici et ici) mes craintes, critiques et analyses au sujet du revenu universel défendu par nos camarades de Générations. J'en ai profité pour présenter la vision qui me paraît la plus opportune pour le monde de demain. A la distribution de revenus, j'oppose en effet l'attribution de droits. Il n'y a là pas de fausses querelles, mais des projets de société différents. Opposer des idées et des points de vue ne relève pas de fausses querelles, mais du débat d'idées. Débat qui s'appuie sur des concepts idéologiques et des visions de la société auxquelles on aspire. L'opposition entre revenu universel et salaire à vie nait justement d'une différence majeure dans la façon de penser les solutions pour faire face à un système de production profondément inégalitaire. Le salaire à vie remet en cause ce mode de fonctionnement et non aménage la société de production au profit des salarié.es comme le pensent nos camarades de Génération.s. Il prône le salaire à la qualification. Pour ce qui de la dotation individuelle d'autonomie, comme on peut le découvrir sur le site qui la présente, il ne s'agit nullement de revenus mais là encore de droits.

Pour conclure, j'invite les lecteurs de Factuel à consulter les nombreuses vidéos et publications qui permettent de découvrir le salaire à vie qui n'est en réalité que l'extension de deux conquêtes incroyables du XXème siècle que sont la sécurité sociale et la fonction publique. Bernard Friot présente avec le salaire à vie une perspective dans laquelle s'inscrire.

Séverine VEZIES, rédactrice en chef du Journal de l'insoumission

Recommander cet article
0

Commentaires

  je ne veux pas rentrer dans des querelles ennuyeuses ,ni  décider  de" qui a raison ou tord", je connais des personnes qui ne prétendent même plus à leurs droits , aides auxquelles elles ont droit, oubliées totalement , quant à l'accès au numérique , pour ne serait-ce  que "déclarer ses activités " chez  pôle emploi....un scandale pour ceux qui n'ont pas ,ne veulent pas entendre parler du numérique! Je pense aussi à toutes ces personnes " non qualifiées" mais formées pour faire du "Care"  du soin , puisque ces accompagnements ,soins ,Emplois,activités," bénévoles "ou pas sont encore et toujours  réservés aux femmes qui n'ont  pas d'autres choix ,par exemple à la campagne ,salaires de misère ,horaires coupés ,déplacements ....corvéables à merci ...  Conclusion ;droits respectés et revenus décents  , pour enfants , adultes , S D F ou pas , sans papier ou pas,réfugié politique ou économique ou pas etc etc "il n'y a pas d'étrangers sur cette planète !(la Cimade!)

Soumis par aires isabelle le 26 mai 2020 - 04:55.

Ce qui m'interpelle aujourd'hui , c'est  ce dispositif policier généralisé ,prison ,quartier , routes ! j'ai  constaté la  présence de la  gendarmerie  sur mon secteur, contrôles identité , radars sur les axes secondaires , polis ,rien à  dire, comme d'hab!....mais  une agressivité notoire ,latente,sur les routes de campagne et comme  en ville ,que de monde dans l'incertitude qui provoque la défiance , la toute puissance, de part et d'autre...

Soumis par aires isabelle le 26 mai 2020 - 06:48.