Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Laisser les écoles ouvertes, oui ! Mais pas au détriment de la santé des personnels, des enfants et de la société toute entière

Jeudi 29 octobre 2020 / SNUipp FSU 25

Le Président Macron a annoncé ce mercredi 28 octobre 2020 un reconfinement national pour contrer l’expansion de la pandémie Covid-19. Les établissements scolaires du premier et du second degré restent néanmoins ouverts sur l’ensemble du territoire. 

Pour le SNUipp-FSU 25, il est nécessaire que les écoles puissent rester ouvertes pendant cette période car les effets néfastes de la déscolarisation sur les élèves et  particulièrement sur les plus fragiles sont avérés. D’autre part, ce que nous sommes en mesure de proposer à distance n’est pas de l’école et nous ne pouvons toucher nos élèves que de façon très inégalitaire en fonction des moyens matériels (des familles comme des enseignants) et de la possibilité d’accompagnement des élèves au sein de leur famille.

Cependant, nous déplorons une fois de plus le manque d’anticipation du gouvernement ! Alors que la situation était prévisible, nous sommes dans le flou total à quelques jours du retour des élèves en classe dans ce contexte de confinement et il est inconcevable que les enseignants, les AESH et tous les personnels qui travaillent dans les écoles aient à mener à bien cette mission de service public d'éducation sans avoir l’assurance d’être protégés.

Le protocole sanitaire des écoles dans son état actuel ne permet quasiment aucune protection. Le port du masque par les adultes des écoles seulement est la seule mesure obligatoire. Aucune distanciation n’est requise dès lors qu’elle empêcherait l'accueil simultané de tous les élèves. Les brassages d’élèves sont seulement à limiter lorsque c’est possible, etc. 

En réalité, les enseignants ne disposent pas de masques appropriés, les effectifs par classe (le ratio nombre d’élèves/nombre d’enseignants), les locaux et le mobilier ne permettent pas la distanciation nécessaire et l’insuffisance de points d’eau ne permet pas d’assurer un lavage des mains suffisamment régulier... 

Pour le SNUipp-FSU 25, le maintien de l’ouverture des écoles doit être accompagné d’un protocole réellement adapté à la situation sanitaire actuelle et des moyens nécessaires à sa mise en oeuvre. 

Les mesures concernant la mise en quarantaine doivent également être revues. Jusqu’au 16 octobre, lorsqu’un élève était testé positif, aucune personne de son entourage scolaire (adulte, enfant, voisin de table y compris) n’était cas contact et l’élève malade était le seul à rester à son domicile.

Pour le SNUipp-FSU 25 l'école doit certes continuer mais sans péril pour la santé des adultes qui y travaillent, des élèves et de leur famille.

Les écoles ouvertes, oui ! Mais pas à n’importe quel prix !

Recommander cet article
0