Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Ceci est intolérable ! Nouvel épisode de mortalité massive sur la Loue

Jeudi 14 janvier 2021 / SOS Loue et rivières comtoises

Comment attirer l’attention sur cette apocalypse des rivières comtoises ? Les poissons, sans parler des invertébrés aquatiques (insectes, mollusques et autres) n’ont ni l’image attendrissante, ni le capital sympathie des pandas ou encore des lynx.

Combien sont-ils, en dehors des pêcheurs et des professionnels des milieux aquatiques à s’inquiéter de cette situation absolument alarmante ?

Une poignée ? Ça ne suffit pas ! 

L’hécatombe recommence, les photos prises cette semaine sur la Loue l’attestent. Des poissons adultes, par dizaines, dans la force de l’âge, crèvent sans que PERSONNE, ou si peu, ne s’en émeuvent. Bientôt, il n’y aura plus de vie dans nos rivières. L’abondance dans nos rivières, toutes espèces confondues, a déjà diminué de 80% par rapport aux années 1970 ! 

Face à cette situation, que nous jugeons intolérable, et dont nous connaissons TOUS les causes, largement documentées, nous ne pouvons nous satisfaire des prises de décisions a minima.

C’est de l’eau dans laquelle vous vous baignez et que vous buvez dont il est question.
Exiger du comté uniquement bio (sans engrais chimique ni pesticide) n’est pas une lubie d’écolos, c’est la condition indispensable pour espérer sauver les rivières. C’est une demande d’engagements forts, conformes avec l’objectif de «Territoire d’Excellence», pour la survie de ce bien commun que sont nos rivières comtoises.

Sauvons nos cours d’eau avec le Comté bio !

Halte au lisier en Franche-Comté !

Recommander cet article
0