Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

101.120 inscrits à Pôle emploi en Franche-Comté au troisième trimestre 2018

chiffres

Jeudi 25 octobre 2018 / La rédaction

La Direccte enregistre plus de mille inscrits supplémentaires en trois mois dans toutes les catégories. Les 53.870 chômeurs de catégorie A sont 910 de moins qu'il y a un an, ont été 1750 de moins en juin, mais depuis il y a 840 inscrits de plus...

Le nombre d'inscrits à Pole Emploi s'établissait à 101.120 personnes en Franche-Comté à la fin septembre, toutes catégories confondues, selon les statistiques de la Direccte et de Pole Emploi. Ce chiffre est en augmentation de 1% par rapport à fin juin et en baisse de 1,6% en un an, soit respectivement 1010 inscrits en plus en trois mois, et 1650 en moins en un an. La baisse sur un an est plus sensible dans le Jura (- 2,4%) et en Haute-Saône (- 2,2%) que dans le Doubs (- 1,6%), et inexistante dans le Territoire-de-Belfort qui enregistre une hausse (+ 0,6%). Sur les trois derniers mois varie de 0,7% en Haute-Saône à 2,1% dans le Territoire-de-Belfort.

Si l'on s'en tient à la catégorie A des demandeurs d'emplois sans activité récente et tenus de chercher un emploi, celle mise en avant par les communicants, on enregistre une diminution de 910 inscrits en un an. Ils sont passés de 54.780 à 53.870 (- 1,7%). Si l'on ajoute ceux qui ont une activité réduite (catégories B et C), on passe de 90.930 inscrits à 90.700 (- 0,2%). Mais sur trois mois, c'est bien une augmentation des inscription qui est relevée tant pour la seule catégorie A (+ 1,6%) que pour les catégories ABC (+ 0,4%).

Par bassins d'emplois, on relève que les inscrits en catégorie A ont diminué en un an de 14,5% dans le Pays horloger (Morteau-Maîche) alors qu'ils augmentaient de 1,1% dans l'aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt. Les inscrits en catégorie C (activité réduite de plus de 78 heures dans le mois) ont bondi de 9,2% dans le Pays horloger et de 7,9% à Lons-le-Saunier. Quant à ceux de la catégorie B (activité réduite de moins de 78 heures), ils croissaient de 8,8% dans l'aire urbaine (350 personnes) et diminuaient de 7,2% à Dole (60 personnes).

Les variations sont plus spectaculaires pour les catégories D (en formation, malades...) et E (contrats aidés, créateurs d'entreprises...), mais portent sur des effectifs plus faibles. On note + 28,6% d'inscrits en catégorie D à Pontarlier, mais - 47,6% à Saint-Claude et - 27,8% dans le Pays horloger qui enregistre une baisse de 38,9% des inscrits de catégorie E. Cette catégorie E voit une baisse de 25% à Vesoul, de 22,2% à Besançon...