Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

A Belfort, Le Maire met la pression sur General Electric

Mardi 4 juin 2019 / Guillaume Clerc

En visite à Belfort sur le site de General Electric où se trouvaient presque mille personnes, Bruno Le Maire exige que GE revoie sa copie pour baisser le nombre d’emplois supprimés et demande le maintien de la compétence turbine à gaz à Belfort. Après sa rencontre avec les dirigeants de GE et les syndicats, il évoquait aussi sa crainte d’une « liquidation dissimulée ». Il annonce également la création à Belfort d’une société aéronautique financée par GE et l’État et l’implantation d’un centre dédié à l’hydrogène. L’intersyndicale évoque une rencontre positive, mais n’est guère rassurée. Dehors, après avoir accueilli et salué le ministre par des huées, certains ne croient plus aux discours et parlent de blocage, alors que des turbines s’apprêtent à être livrées…
Bruno Le Maire en visite à General Electric à Belfort le 3 juin, il est entouré par Damien Meslot, maire de Belfort, Florent Bouquet, président du conseil général du Territoire de Belfort, Cédric Perrin, sénateur, et Michel Zumkeller. Étaient aussi présents à la table des négociations face à la direction de GE et des syndicats Ian Boucard, député, et Marie-Guite Duffay, présidente de la région Bourgogne Franche-Comté pour les élus.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Pour lire tous les articles du Journal
et participer au débat

ABONNEZ-VOUS 

Choisissez votre formule !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques 2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier 3. C'est un journal participatif En savoir plus