Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La CFDT inquiète pour les 28 emplois de l'Association Famille Laïque de Besançon

brève

Lundi 17 septembre 2018 / La rédaction

Spécialisée dans l'aide à domicile, l'entreprise a été placée en redressement judiciaire. Le syndicat CFDT Santé-Sociaux du Doubs a saisi les élus du risque de rachat à des conditions salariales inférieures.

Spécialisée depuis 21 ans dans l'aide à domicile à Besançon, l'Association Famille Laïque a été placée en redressement judiciaire, alerte le syndicat CFDT Santé-Sociaux du Doubs. Jusque là saisi par des salariés à titre individuel, le syndicat se dit « surpris » d'une telle procédure et déclare n’avoir « jamais eu connaissance de difficultés budgétaires sérieuses », mais plutôt de « situations relevant de question de management et/ou de cas particuliers de salariés, comme dans beaucoup d’entreprises. »

C'est ce qui lui fait affirmer que les difficultés sont « conjoncturelles plutôt que structurelles » dans un secteur d'activité « en souffrance depuis des décennies », notamment par manque de financement. « Les entreprises du secteur sont toutes en difficultés et souvent celles qui perdurent sont “sauvées” par des stratégies très diverses, pas toujours défendables. (Optimisations fiscales, non-respect des règles conventionnelles ou légales, licenciements ou ruptures de contrats divers, bénévolat contraint…) », estime la CFDT qui craint une reprise par un acteur situé hors du champ médico-social.

Sa secrétaire générale Christelle Tisserand a écrit au Conseil départemental, à la Ville, aux députés et au préfet. Elle s'insurge d'une proposition de rencontre avec la ville « au-delà des délais laissés aux éventuels repreneurs »...