Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Les Cheminots CGT de Besançon ouvrent un « bureau d’embauches à la SNCF »

brève

Lundi 5 février 2018 / La rédaction

Communiqué de la CGT-Cheminots de Besançon :

« Le service rendu aux usagers de l’entreprise SNCF se dégrade continuellement depuis de nombreuses années. Abandon du trafic FRET, fermeture de guichets, suppression de train, défaut d’entretien des infrastructures et du matériel, usagers abandonnés dans les gares et dans les trains, … les conséquences de la déshumanisation des gares et des trains rythment le quotidien des usagers.

Au cours des prochaines années, ce sont près de 40 000 cheminots qui devraient faire valoir leurs droits à la retraite.

Ces dysfonctionnements récurrents, dénoncés depuis de nombreuses années par le syndicat CGT des cheminots de BESANÇON, sans que la Région politique Bourgogne-Franche Comté, autorité organisatrice des transports, et la direction de l’entreprise SNCF n’en assument les conséquences, résultent en grande partie du manque de personnel au sein de l’entreprise public.

Selon la direction de l’entreprise, les difficultés de recrutement résultent du peu de candidature reçue, le recours à l’intérim étant selon elle l’unique réponse à la satisfaction des besoins.

Pour le syndicat CGT des cheminots du site ferroviaire de Besançon, le recours à l’intérim est devenu une variable d’ajustement pour faire face à la charge de travail et ne répond pas à la nécessité de développer l’emploi de cheminot au Statut pour garantir la régularité, la présence humaine, la qualité du service public et la sécurité.

Afin de présenter et informer le public sur les différents métiers existants qui font la richesse de notre entreprise de service public, le syndicat CGT des Cheminots de BESANÇON ouvre un bureau d’embauche en gare de BESANÇON le vendredi 9 février de 16h à 18h, et le samedi 10 février 2018 de 10h à 13h au centre-ville de Besançon, place Pasteur.

Elle invite chacune et chacun à amener ses CV et lettres de motivation.

L’initiative vise à recenser un maximum de candidature, de recueillir des CV et des lettres de motivations, de les porter à la direction de l’entreprise en s’assurant de la bonne prise en compte à postériori, par l’entreprise. »