Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Deuil national : « je suis flic, le suis Charlie »

brève

Jeudi 8 janvier 2015 / Daniel Bordür

Mots-clés: charlie
« Je suis flic, je suis Charlie ». Photos DB

Les fonctionnaires du Conseil général, de la DRAC, de la préfecture et du commissariat de police, se sont réunis jeudi peu avant midi au carrefour des rues Charles-Nodier et de la préfecture pour un moment de recueillement en présence de plusieurs élus. Des fonctionnaires municipaux se sont réunis également sur l'Esplanade des droits de l'homme et plusieurs milliers de lycéens place de la Révolution. Des minutes de silence ont été observées dans les établissements scolaires.

La police fait partie des institutions que les caricaturistes de Charlie Hebdo n'ont pas épargnées... Au même titre que l'église ou l'Etat, les syndicats, le patronat et même la presse... Ces rassemblements montrent que le droit à la dérision, la liberté de rire et de critiquer, sont des institutions tout aussi fortes, intégrées par chacun. Indestructibles ?