Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Etat d'urgence : les manifestations du dernier week-end de novembre interdites

brève

Jeudi 26 novembre 2015 / La rédaction

Les préfets des quatre départements de Franche-Comté ont interdit les manifestations durant le week-end des 28 et 29 novembre, celui-là même qui a été choisi par le collectif climat pour organiser des marches et des animations à l'occasion de la COP 21, la conférence internationale sur le climat. Indiquant agir « conformément aux instructions du ministre de l'Intérieur », et a pris des arrêtés interdisant « les manifestations et rassemblements festifs et les rassemblements revendicatifs ».

La raison suivante est donnée : « La mobilisation des forces de sécurité pour assurer les mesures prioritaires à la sécurisation générale du territoire est totale et dès lors, elles ne peuvent être soustraites de cette mission prioritaire pour assurer notamment la sécurité spécifique des cortèges sur la voie publique. »

En revanche, les hommages aux victimes des attentats et les marchés de Noël ne sont « pas concernés ».

C'est peu de dire que cette décision n'arrange pas les dizaines d'associations et organisations regroupées au sein de la coalition-climat qui avait programmé, de longue date, des manifestations dans tout le pays. « L'état d'urgence, c'est aussi l'état d'urgence climatique », souligne le collectif bisontin qui « regrette que l'interdiction cible spécifiquement les manifestations à caractère revendicatif, précisément aux dates prévues pour les manifestations pour le climat ».

Ne souhaitant pas prendre le risque de poursuites judiciaires, le collectif a donc annulé la manifestation prévue dimanche à 14 h 30 place de la Révolution. Cependant, il propose que chacun « puisse montrer sa mobilisation et ses attentes » par deux types d'actions symboliques. D'abord un dépôt de vieilles chaussures ou d'empreintes découpées, au même endroit à partir de 14 h, afin de « symboliser les pas des personnes qui devaient participer à cette marche ». Ensuite en affichant du vert aux fenêtres et balcons de la ville, avec ou sans message.

Dans le Jura, les candidats EELV aux élections régionales, sans faire référence à l'interdiction de manifester, organisent à l'intention des « passants-participants » des animations « Je sauve le climat » samedi matin sur le marché aux fleurs de Dole, l'après midi place de la Liberté à Lons-le-Saunier.