Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Factuel en six leçons

éditorial

Jeudi 27 novembre 2014 / Daniel Bordür

Ça y est presque. Le partenaire technique de Factuel.info, l'agence web bisontine Digitale de Luxe, est en train de tester le fonctionnement de l'interface d'abonnement en ligne. Nous pensions le 27 novembre que le site pourrait reprendre début décembre une activité commerciale. Mais il reste d'ultimes vérifications et les vacances arrivent. Nous avons donc décidé de prolonger la période d'accès libre jusque début janvier. 

Il nous faut le dire et le répéter : le journalisme professionnel que nous pratiquons a un volet économique : il lui faut pour exister au moins autant de recettes que de dépenses. Les recettes, ce sont les abonnements et rien d'autre. Les dépenses, ce sont les frais d'administration et reportage, les salaires, les cotisations sociales. 

Nous avons tiré plusieurs leçons de l'expérience acquise depuis le démarrage du journal en janvier 2013. La première est qu'il existe un public pour Factuel.info, un public exigeant qui apprécie les sujets fouillés et bien documentés, ici en Franche-Comté. Nous en avions l'intuition, nous l'avons souvent vérifiée.

La seconde leçon est qu'il n'est pas nécessaire de viser l'exhaustivité. Nous sommes dans un univers médiatique extrêmement varié où l'on peut trouver de très nombreuses informations. Nous nous sommes fixé la tâche d'éclairer certaines d'entre elles qui relèvent de l'intérêt public. Nous ne publions pas tous les jours, loin s'en faut, mais travaillons patiemment et tous nos articles sont accessibles tant qu'il y a du réseau.

La troisième leçon est qu'il est indispensable de valider sans tarder notre propre modèle économique, viable tout en étant cohérent avec le projet éditorial. Pour ce faire, nous avons revu les grands équilibres budgétaires afin de continuer à nous passer de recettes publicitaires ou de subventions dédiées. Certes, le régime fiscal de la presse, avec une TVA à 2,1%, y compris à la presse en ligne depuis le 1er février dernier, est considéré par certains comme une subvention à tout un secteur. Nous pensons que c'est une politique de soutien à la presse - ô combien importante dans une démocratie - qu'il était temps d'appliquer aux journaux en ligne qui doivent répondre à un cahier des charges rigoureux incluant la législation sur la presse.

La quatrième leçon repose sur la solidarité. Sans elle, sans l'engagement de plusieurs dizaines de citoyens qui ont apporté de 20 à 3000 euros, il aurait été hasardeux de recapitaliser l'entreprise éditrice du journal. Les uns ont donné à l'association de lecteurs La Bande à Factuel, les autres ont souscrit des parts de capital, directement ou par le biais d'une Cigales dédiée. Tous doivent être remerciés ici car ils constituent un noyau impliqué dans la construction d'un média d'un type nouveau.

La cinquième leçon est que nous nous inscrivons dans une mutation modifiant profondément le rapport entre le journalisme et son public. D'origine technique, cette mutation ouvre la voie à toutes les expériences, les pires et les meilleures, les crapoteuses et les rigolotes, les pénibles et les joyeuses... Nous avons fait des choix à partir des possibilités, comme nous aurions eu à faire des choix si nous avions été sur du papier ou sur les ondes. Parmi ceux-ci, les deux espaces participatifs que sont la plate forme de blogs du débat et l'agenda permettent aux abonnés de publier des textes et des photos sur tout ce qui leur chante, et à chacun d'annoncer des événements à vivre ou applaudir.

La sixième leçon découle de ce qui précède : Factuel est unique et rare, préparez la monnaie !

Cet article initialement écrit le 27 novembre a été actualisé le 11 décembre.