Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La France « état policier » pour le SNJ

revue du web

Samedi 22 août 2015 / Daniel Bordür

« Coup de tonnerre sur les libertés publiques, le Conseil constitutionnel vient de valider, dans ses grandes lignes, la loi sur le renseignement. Ainsi donc, l’espionnage de masse des citoyens de notre pays est déclaré « constitutionnel » par ceux-là mêmes qui auraient dû être les garants de la devise fondatrice de notre République : Liberté, Egalité, Fraternité ». C'est ainsi que le SNJ, principal syndicat de journalistes, a réagi le 24 juillet à la décision du Conseil constitutionnel en annonçant se joindre à d'autres instances de défense des libertés pour former tous les recours possibles. Les « Sages » ont notamment considéré qu' « aucune disposition constitutionnelle ne consacre spécifiquement un droit au secret des échanges et correspondances des avocats et un droit au secret des sources des journalistes ».

Voir ici la position du SNJ.
Voir le communiqué du Conseil constitutionnel.
Le Syndicat de la presse d'information indépendante en ligne, le Spiil auquel adhère Factuel.info, a pour sa part salué l'initiative de huit députés ayant déposé une proposition de loi garantissant le secret des sources des journalistes : voir .