Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Gens du voyage : vif échange au PS de Besançon

recoins

Vendredi 4 septembre 2015 / La rédaction

Le conseil d'administration de rentrée du PS a été l'occasion d'un vif échange, mercredi 2 septembre, entre Rémy Viénot et deux membres du cabinet de Jean-Louis Fousseret. Fondateur de l'association Espoir et fraternité tsiganes, le premier n'avait pas apprécié le communiqué de Jean-Louis Fousseret dénonçant « l'agression » dont avait été victime le maire de Thise, puis le mot « invasion» figurant sur une banderole dénonçant les Gens du voyage en général. « J'étais attendu au tournant », dit Rémy Viénot, satisfait que le tour de table ait permis à bon nombre de militants de dire qu'ils ne « comprennent pas que les élus n'aient pas dénoncé la banderole ». Après un échange sur le manque de places sur les aires d'accueil, l'un d'eux a même ajouté : « pourquoi on est socialiste si on ne respecte pas la loi ? »

Dans l'entourage du maire de Besançon, on s'insurge qu'on assimile « les élus à des fachos » et l'on défend la thèse selon laquelle les deux adjoints bisontins présents ont été « piégés par une banderole de droite » tout en soutenant qu'il était normal de soutenir un « élu républicain », même s'il s'est comporté « comme un shérif ». Le secrétaire de la section de Besançon du PS, Jean-Sébastien Leuba, ne veut pas en rajouter : « je n'ai pas envie de parler du CA du PS, c'est interne ». Il précise cependant qu'il faut « mettre l'agglo dans les clous, tout le monde l'a à l'esprit ». Et annonce une prochaine intervention sur le sujet devant les militants.