Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Jacques Pélissard oublie 100 articles du projet Macron

recoins

Jeudi 29 janvier 2015 / La rédaction

Le député-maire de Lons-le-Saunier Jacques Pélissard a un petit problème de calculette. Dans une lettre aux citoyens opposés au projet de loi Macron qui lui avaient écrit, il répond qu'«avec 106 articles répartis dans trois titres (Libérer, Investir, Travailler), ce texte est considéré par le Gouvernement comme essentiel pour l'économie de notre pays. Or, en y regardant de plus près, il n'en est rien ».

En fait, le projet Macron n'a pas 106 articles, mais 206. C'est sans doute une faute de frappe qui a conduit l'ancien président de l'Association des maires de France à commettre cette erreur.

Plus sérieusement, il démonte le projet en commençant par la méthode : « absence d'écoute des professionnels concernés, projet et contre-projets contradictoires entre Bercy et la Chancellerie, fuites dans la presse, calendrier qui ne laissera pas sa place à un débat parlementaire... » Il dénonce un « texte fourre-tout traitant de manière décousue » plusieurs domaines très différents : outre l'ouverture des commerces le dimanche et les prud'hommes, il cite le développement des autocars, l'épargne salariale ou l'ouverture du capital de sociétés publiques... Quant aux professions juridiques réglementées, leur réforme « va entraîner la fin du maillage territorial et la création de déserts juridiques ».

Bref, c'est pour Jacques Pélissard « un texte d'affichage qui n'apportera rien à la France d'un point de vue économique ».