Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Jean-Yves Ravier dénonce une « distorsion d'égalité »

Lundi 23 mars 2020 / La rédaction

Le maire de Lons-le-Saunier Jacques Pélissard a pris un arrêté municipal confiant ses pouvoirs de gestion de la crise sanitaire à l'adjoint aux affaires sociales, Christophe Bois, par ailleurs candidat qu'il soutient, arrivé en tête au premier tour devant la liste d'union de la gauche conduite par Jean-Yves Ravier.

Communiqué._ Dès lundi après-midi [16 mars] la situation de crise sanitaire devenant de plus en plus pressante, Jean-Yves Ravier au nom de la liste Changer de cap a proposé par courrier à Monsieur le maire de Lons et à monsieur le Président de l’agglomération que nous agissions solidairement et de manière responsable. Nous les assurions de notre soutien ainsi qu'au personnel en première ligne.

Nous avons pris immédiatement la décision de suspendre nos actions de campagne et nous avons informé les autres candidats. Plusieurs personnes nous interrogent parce qu’un arrêté municipal de monsieur le Maire charge monsieur Bois d’exercer à sa place les pouvoirs liés à la gestion de la crise sanitaire. Cette fonction est d’ailleurs étendue à la communauté d’agglomération et permet à un candidat de poursuivre sa campagne électorale de manière exagérément avantageuse.

En cette période dramatique, la solidarité devrait prendre le pas sur les luttes partisanes et chacun ne devrait avoir pour objectif que la lutte contre l’épidémie et non la recherche d’un affichage médiatique. Alors que l’épidémie prend de l’ampleur nous dénonçons avec vigueur cette décision qui pourrait être considérée comme une possible distorsion d’égalité.