Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Macron en tête dans les quatre départements comtois avec 40,63% des inscrits

chiffres

Lundi 8 mai 2017 / Daniel Bordür

Le président élu obtient 20,7 millions de voix et 66% dans le pays. En Franche-Comté, il réalise 338.452 voix, soit 59,97% des suffrages exprimés, de justesse en Haute-Saône (51,71%), plus nettement dans le Doubs (63,77% dont 77,81% à Besançon) et le Jura (61,37%). Les 59.406 votes blancs et les 24.783 votes nuls dépassent 10% des inscrits et atteignent 13% des votants... La participation a été de 77,65%.

Pendant le dépouillement dans le bureau Champrond à Besançon où Macron obtient 85% des voix...

En obtenant plus de 200.000 voix de plus qu'au premier tour en Franche-Comté, Emmanuel Macron fait plus que doubler le nombre de suffrages qui se sont portés sur son nom à l'occasion du second tour de l'élection présidentielle. Il a obtenu plus précisément 2,45 fois plus de voix que le 23 avril. Cela lui permet de réaliser 59,97% des suffrages exprimés, mais le nombre de votes blancs et nuls étant plus de quatre fois plus élevé qu'au premier tour, il réalise plus modestement 52,32% des votants. L'abstention ayant progressé de 2 points, il n'arrive finalement qu'à 40,63% du nombre total des électeurs inscrits.

Emmanuel Macron obtient dans la région plus de 6 points de moins que dans le pays en suffrages exprimés, et 3 points de moins en pourcentage d'électeurs inscrits. Alors que la part des bulletins blancs et nuls atteint 11,5% des votants au niveau national, elle est de 13% en Franche-Comté, et même de 13,5% dans le Jura. Dépassant 9% des « voix », le vote blanc dépasse nettement le seuil de remboursement des frais de campagne électorale, fixé à 5% des exprimés...

Au total, près de 82.000 inscrits sont des nouveaux abstentionnistes ou votants blancs et nuls supplémentaires, ce qui représente 70% des voix qui s'étaient portées sur Jean-Luc Mélenchon. Une étude plus fine serait nécessaire pour dire si son électorat s'est distribué selon les trois options proposées aux militants insoumis dans des proportions voisines des résultats de leur consultation (35% pour Macron 36% pour le vote blanc, 29% pour l'abstention).

Près de 60.000 voix de plus pour Le Pen

De son côté, Marine Le Pen obtient près de 60.000 voix de plus qu'au premier tour, soit une augmentation de 36% de son socle du 23 avril. C'est davantage que le seul résultat obtenu par Nicolas Dupont-Aignan. Elle a donc certainement récupéré des voix qui s'étaient portées sur François Fillon, mais il est vraisemblable que la majorité de celles-ci soient allées à Emmanuel Macron tout comme celles des électeurs de Benoît Hamon.

Dans la région, on notera des différences sensibles entre les départements, la Haute-Saône accordant une faible majorité au nouveau président. Dans la seconde circonscription (Lure-Luxeuil-Héricourt), il est même devancé de 127 voix par Marine Le Pen, de quoi donner quelque appétit au FN pour les législatives. Reste que les 13,7% de votants nuls et blancs sont manifestement en majorité des électeurs peu enclins à choisir l'extrême-droite...

La quatrième circonscription du Doubs, celle où Frédéric Barbier (PS) avait permis au PS de remporter la seule législative partielle, face au FN, a quant à elle donné une majorité de 54% à Emmanuel Macron. Un seul des dix huit cantons du Doubs a donné une très légère majorité à Marine Le Pen, celui de Bavans où elle devance Emmanuel Macron de 77 voix et obtient 50,23%.

Les villes votent Macron

Sans surprise, ce sont les villes qui ont donné à Macron une avance importante. Il obtient 77,8% à Besançon où les blancs et nuls représentent 11,2% (voir encadré ci-contre et tableau ci-dessous). La périphérie bisontine lui a donné des scores importants : 71% à Avanne-ZAveney, 71,6% à Chalezeule, 73,7% à Ecole-Valentin, 79% à Fontain, 78,5% à Montfaucon, Franois (72,7%), 71,8% à Thise, 69,9% à Thise, 69% à Devecey, Dannemarie-sur-Crète (68,3%)... C'est également le cas de Pontarlier (71%), Montbéliard (68,5%), Lons-le-Saunier (72,6%), Dole (68,1%), Villers-le-Lac (70,2%), Arbois (72,9%), Poligny (72,9%), Morteau (74,1%), Belfort (67,4%), Vesoul (65,8%), Grand-Charmont (65,6%), Bethoncourt (65%), Saint-Claude (65%), Morez (64,5%)...

L'avance est également nette, quoique inférieure à l'écart national, à Valentigney (61,5%), Audincourt (60,6%), Charquemont (61,5%), Exincourt (59%), Valdahon (59,3%), Novillars (60,6%), Luxeuil (60,1%), Exincourt (59%), Lure (58,9%), Gray (57,1%), Delle (56,2%), Etpues (56%), Héricourt (55,7%)... Des villages ont aussi mis Macron devant, comme Montain (82,2%), Nans-sous-Sainte-Anne (75,3%), Métabief (66,2%). A Mouthier-Hautepierre, qui avait placé Mélenchon en tête du premier tour, les blancs et nuls sont à 17,7% et Macron à 72% ! A Saint-Anne, et Renédale, Le Pen perd une voix entre les deux tours, passant de 7 à 6 suffrages...

L'autre Dannemarie, celui du Pays de Montbéliard, a voté à 75% pour Le Pen (51 voix contre 17). Ce sont plutôt des villages ou des bourgs du nord-est comtois, mais aussi du plateau, qui ont placé l'extrême-droite devant : Abbevillers, Aibre, Adam-les-Vercel, Aïssey, Bourguignon, Cubrial, Anteuil, Glère, Hérimoncourt, Indevillers, L'Isle-sur-le-Doubs, La Chevillotte, Luxiol, Mathay... et même l'ancien fief autogestionnaire Vandoncourt qui a donné six voix d'avance à Marine Le Pen...

Les résultats de Besançon, bureau par bureau