Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Neuf des 61 cantons franc-comtois ont placé Le Pen en tête

chiffres

Lundi 8 mai 2017 / DB

Sept sont en Haute-Saône, un dans le Doubs et un dans le Territoire de Belfort... Des communes comme Ronchamp, Melsey, Port-sur-Saône ont donné la première place au FN, mais son avance est souvent moindre que le nombre de blancs et nuls.

Largement distancée en Franche-Comté, certes moins qu'au niveau national, Marine Le Pen est arrivée en tête du second tour de l'élection présidentielle dans neuf des 61 cantons comtois. Sans surprise, sept cantons sont en Haute-Saône où elle réalise son meilleur score dans le canton de Scey-sur-Saône et Saint Albin (52,93%) avec 403 d'avance sur Emmanuel Macron. 

Viennent ensuite les cantons de Dampierre-sur-Salon (52,63%), Lure-2 (52,37%), Héricourt-1 (51,79%), Port-sur-Saône (51,50%), Saint-Loup-sur-Semouse (51,19%) et Villersexel (50,32%). Il s'en faut de deux voix qu'elle n'emporte le canton de Lure-1 et il lui en manque 25 dans celui de Melisey. Dans le Territoire-de-Belfort, elle l'emporte dans le canton de Grandvillard (51,76%) et dans le Doubs, dans celui de Bavans (50,23%).

Cette avance doit cependant être relativisée par le nombre élevé de bulletins blancs et nuls, partout supérieur à la différence en voix séparant la candidate d'extrême-droite du président élu. C'est ainsi que ses 403 voix d'avance dans le canton de Scey-sur-Saône et Saint-Albin sont à prendre au regard des 1037 blancs et nuls : 652 blancs (8,23% des votants) et 385 nuls (4,86%).

Quoi qu'il en soit, ce sont ces résultats qui font espérer au FN de décrocher un ou plusieurs députés en Franche-Comté. Et au-delà, de faire élire des conseillers départementaux en 2020... Il pourrait aussi investir les municipales de la même année, ayant placé Marine Le Pen en tête dans plusieurs dizaines de communes parmi lesquelles Ronchamp, Melisey, Citers, Saint-Sauveur, Esprel, Saint-Barthélémy, Fresse, Pin, Frotey-lès-Lure, Vyt-lès-Lure, Port-sur-Saône, Fretigney...

Reste que le FN a jusque là été confronté à une difficulté majeure : son incapacité à présenter des listes complètes aux municipales dans de très nombreuses communes. C'est une des raisons pour lesquelles le FN entend changer de nom en contribuant à la recomposition politique à droite... C'est loin d'être gagné d'avance après la démonstration de rediabolisation du débat d'entre deux tours...