Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La permanence d'une députée LREM du Jura symboliquement murée

brève

Jeudi 19 avril 2018 / La rédaction

La vitrine du pas de porte de la vice-présidente de l'Assemblée nationale Danièle Brûlebois a été recouverte du papier peint lors d'un défilé pour la « convergence des luttes » ayant rassemblé près de 200 manifestants. Ils étaient 500 à Besançon et 300 à Dole...

La permanence de la vice-présidente de l'Assemblée nationale, Danièle Brûlebois, députée LREM du Jura et ancienne première vice-présidente PS du département, a été symboliquement murée lors de la manifestation de « convergence des luttes » jeudi 19 avril à Lons-le-Saunier. En fait, la vitrine du pas de porte a été recouvert de papier peint figurant des briques par des militants de la CGT.

Près de 200 personnes se sont rassemblées place de la Liberté avant de faire un rapide tour du centre-ville sous un soleil de plomb et une chaleur accablante qui a, sans doute, dissuadé plus d'un manifestant potentiel. « On est plus nombreux quand il pleut », ironisait une militante. Les vacances scolaires ont également pu jouer un rôle. « Une manif il y a un mois, une autre dans un mois, il y a de quoi décourager les plus optimistes », soulignait une militante du NPA favorable à la « convergence des dates ».

Le secrétaire départemental de la CGT, Richard Dhivers, a prononcé un bref discours rappelant les nombreux secteurs en mouvement, certaines luttes étant « victorieuses ». Outre les drapeaux CGT, on a en vu quelques uns de la FSU et de Solidaires, ainsi que des badges du PCF, du NPA et de la France insoumise.

D'autres défilés se sont tenus dans la région. Il y avait 500 personnes à Besançon, 300 à Dole, 30 à Saint-Claude...

 

Lons le Saunier.