Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Prison de Lure : « la mobilisation doit plus que jamais se maintenir » écrivent le maire et le comité de défense

brève

Samedi 4 avril 2015 / Invité.e.s

Mots-clés: prison de Lure

Eric Houlley et Michel Antony font, dans un communiqué, un bilan mitigé de la visite de Christiane Taubira à Lure, vendredi 3 avril, devant un peu moins d'une centaine de manifestants.

« La Ministre de la Justice est venue à Lure ce vendredi 3 avril 2015 pour examiner le dossier de la Maison d'Arrêt avec élus et citoyens de notre bassin de vie. Saluons cette démarche en rupture avec celle de certains de ses prédécesseurs comme Rachida Dati, qui avait refusé tout dialogue en 2008 sur la suppression de notre Tribunal de Grande Instance.

« Mme Taubira a su écouter les manifestants, les personnels et l'ensemble des représentants à la table ronde, ce qui a permis de tout mettre sur la table, notamment notre grave ressenti face à la désertification de nos territoires et la dégradation de la citoyenneté locale qu'elle amplifie, et notre exigence du maintien à Lure d'une structure pénitentiaire.

« Christiane Taubira a confirmé avec regret (tant pour la qualité de son fonctionnement que pour la beauté architecturale de l'ensemble) la fermeture de l'Établissement en face du lac de la Font en invoquant des désordres bâtimentaires irréversibles. Elle n'a pas été en mesure d' afficher une position claire sur l'avenir de cette structure imposante que l'État devra pourtant démolir , à ses frais , dans les meilleurs délais.

« La Garde des Sceaux a réaffirmé son attachement aux services publics de proximité et à l'équilibre des territoires . Elle a fait l'apologie des unités de détention à taille humaine, comme l'était la Maison d'arrêt luronne, ce qu'elle a nettement souligné.

« Dans un prochain plan triennal , l'État créera 3200 places de prison et en supprimera 2000 en France . Une construction pénitentiaire au nord de la Franche - Comté est concernée par ce plan. Aussi, le Conseil Départemental, la Communauté de Communes et la Ville uniront leurs efforts pour promouvoir la réalisation d'un nouvel établissement carcéral à Lure. Le Préfet de la Haute-Saône sera le trait d'union du projet entre les collectivités territoriales concernées et le Ministère de la Justice.

« Enfin, Christiane Taubira a annoncé la mobilisation de réserves ministérielles compensatrices au profit d'un futur investissement public local et le renforcement, sous diverses formes, de la justice de proximité à Lure. Ces derniers points sont éminemment positifs, ce que nous lui avons dit, mais en aucun cas ils ne permettent de remplacer la construction du nouvel établissement supplémentaire sur le secteur de Lure, ce qui demeure notre position primordiale. Sur ce plan, et pour la première fois aussi clairement et unanimement, absolument tous les élus présents ont montré une puissante communauté de pensée.

« Notre mobilisation unitaire (élus, population, personnels...) doit donc plus que jamais se maintenir. »