Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

La région fait un cadeau de 200.000 euros à Lactalis

recoins

Jeudi 23 juillet 2015 / La rédaction

La communauté d'agglomération de Lons-le-Saunier, ELCA, a récemment décidé de donner un coup de main financier de 3 millions d'euros sous forme d'avance remboursable à Lactalis, le premier industriel laitier européen, qui veut agrandir son usine Président de Lons-le-Saunier, l'ancienne fabrique de la Vache Grosjean. Il y a  65 emplois et une augmentation de la production de 40.000 à 60.000 tonnes à la clé. Mais c'est à la région que coûtera le cadeau puisque le Conseil régional prendra en charge les 298.000 euros d'intérêts de l'emprunt contracté par ECLA.

C'est joliment joué par Jacques Pélissard qui fait payer par d'autres son engagement. C'est également bien joué de la part d'un groupe qui est actuellement dans le collimateur des producteurs de lait pour sa politique de rémunération a minima ! Il n'y a pas de petits profits, d'ailleurs, Lactalis a fait un résultat de près de 1,8 milliard l'an dernier...

A ECLA, le projet a quand même rencontré deux oppositions, dont celle du maire de Montmorrot, André Barbabin, proche des écologistes. A la région, les groupes EELV et FN ont voté contre tandis que la vice-présidente à l'agriculture, Sophie Fonquernie, s'abstenait. Pierre Gresset (DVG), par ailleurs vice-président d'ECLA, n'a pas participé au vote, ce qui l'a bien arrangé...

Cette décision d'aider un industriel laitier controversé a également fait tousser au sein du bureau, mais, explique un élu de la majorité PS-Verts, ce sont les équilibres territoriaux qui ont dû jouer. Il était difficile de ne pas satisfaire des élus du Jura, qui endossent souvent le rôle de mal aimés de la région, quelques mois après qu'elle a soutenu PMA, l'agglo montbéliardaise, lors de la reprise d'un site de PSA à reconvertir...