Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Aménagement

Poligny, vue de Barretaine, sur le premier plateau où est située sa forêt communale, 200 m plus haut.

Samedi 20 juin 2015 / Daniel Bordür

Le Pic noir, association d'opposants au projet de center parcs de Poligny, tient son assemblée générale le 22 avril. Une bonne raison de remettre en exergue cet article du 20 juin 2015 résumant les principaux points d'achoppement. « Les dernières réunions du débat public consacrées à l'environnement ont confirmé la très grande fragilité du projet vis à vis de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement en terrain karstique », écrivions-nous. Cela avait notamment conduit en février dernier Pierre et Vacances à repousser d'un an sa décision.

Mercredi 17 juin 2015 / Daniel Bordür

La comparaison est tentante quand on observe les aventures parallèles - ou croisés ? - de la cabane suspendue au grand hêtre de la forêt de 800 ares qu'aquit Xavier Marmier à Cléron il y a sept ans, et du projet du groupe Pierre & Vacances de construire dans la forêt de Poligny 400 bungalows et une piscine à vagues couverte où il fait toujours beau.

Accès libre

Mercredi 10 juin 2015 / Daniel Bordür

Xavier Marmier a construit sans permis une petite maison dans un arbre du bout de forêt qu'il a acheté en 2008. Il y vit depuis quatre ans, mais le maire lui demande de la démonter en invoquant le plan d'occupation des sols et la zone Natura 2000 Loue-Lison. Un barbecue de soutien est organisé vendredi 12 juin.

Quelque 120 personnes, dont une bonne moitié debout, ont débattu plus de trois heures à Plasne...

Mercredi 20 mai 2015 / Daniel Bordür

Au moins 120 personnes se sont pressées dans une petite salle du village de Plasne, très impacté par le projet de Pierre et Vacances, pour débattre du développement local. Deux visions sont en présence : l'une découle du Center parcs, l'autre veut construire des alternatives à partir des besoins du territoire...

Nicolas, Deutch et Maria : « Il faudra bien trois ou quatre ans avant qu'on récolte beaucoup ». Photos DB

Mercredi 13 mai 2015 / Daniel Bordür

Les locataires ont pris possession l'an dernier de ce nouveau jardin municipal, inauguré mardi par le maire de Besançon. Entre « valeurs essentielles du travail de la terre » et nécessité d'enrichir un sol limoneux venu d'ailleurs, c'est aussi le « manger bon pour pas trop cher ».

Pages