Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

analyse

Vendredi 27 mai 2016 / Daniel Bordür

En contractualisant avec Pierre-et-Vacances sur les projets de center-parcs de Poligny ou du Rousset, le conseil régional et les collectivités locales pourraient se retrouver liées avec HNA, un opérateur chinois de très grande taille aux intentions inconnues. C'est l'analyse de deux Jurassiens qui militent contre le projet.

Mardi 8 septembre 2015 / Invité

Ancien gestionnaire-financier à la banque Paribas-Luxembourg, le Jurassien Pierre-Emmanuel Scherrer enseigne la gestion et l'économie des entreprises. Il a décortiqué le montage des deux projets de center parcs de Poligny et du Rousset (Saône-et-Loire) dont il ressort que les investisseurs institutionnels pressentis mais toujours inconnus, souscriraient des obligations rémunérées à près de 7%, un taux important qui reflète un risque auquel les collectivités sont, de son point de vue, excessivement exposées.

Accès libre

Lundi 13 février 2017 / Marie-Ange Fumei

Éducatrice spécialisée et psychothérapeute à Besançon, Marie-Ange Fumei a assisté en novembre dernier à une journée d'étude sur le thème « Plaisir et mal-être au travail ». Elle en tire les grandes lignes pour Factuel. Le 13 mai, la compagnie Alatienne rejoue au CDN Là-bas…mais pas ici (photo ci-contre) sur ce sujet brûlant.

Lundi 26 septembre 2016 / Pierre-Emmanuel Scherrer

Grâce à la classification de ses produits immobiliers en résidences de tourisme et des avantages fiscaux induits, Pierre & Vacances réalise l'essentiel de sa marge brute sur ses activités de promotion immobilière. Le groupe a construit sa croissance économique sur ce modèle, en considérant l'exploitation comme une activité secondaire. Les gains considérables réalisés sur la vente de produits immobiliers à des particuliers en quête de rendement ont été notamment permis grâce aux mécanismes de défiscalisation : le prix de vente artificiellement élevé d'un « cottage » est ainsi compensé par les avantages fiscaux actuels de la loi Censi-Bouvard.

Mercredi 24 août 2016 / Daniel Bordür

Un pseudo débat d'urbanisme s'est tenu au conseil municipal de Besançon du mois de mai, sans, curieusement, s'appuyer sur les travaux de l'Agence d'urbanisme de l'agglomération. Du coup, la seule approche par le marché immobilier a empêché d'appréhender d'autres enjeux.

Mardi 3 mai 2016 / Daniel Bordür

La culture est un bon exemple de la façon dont le FN intervient dans les débats : brouillage idéologique, obsessions identitaires, refus d'entrer dans le concret des dossiers, recours à des références intellectuelles de gauche (Bourdieu, Julliard, Debord...) embarquées avec d'autres (Houellebecq, Despot...)

En avril dernier, des salariées d'Eliad observaient une journée de grève pour dénoncer un projet de moindre remboursement des frais kilométriques... A l'époque, Christine Bouquin qui venait d'être élue présidente du Conseil départemental, avait dit son souci pour la continuité et la qualité du service. Photo d'archives.

Mardi 22 décembre 2015 / Daniel Bordür

Un nouveau dispositif d'aide à domicile pour les personnes âgées diminue le ticket modérateur pour 900 d'entre elles. Mais en l'adoptant, le Conseil départemental n'a pas eu un mot pour évoquer l' « anomalie » que constitue, selon la Chambre régionale des comptes, la surcompensation attribuée durant trois ans à la fédération ADMR. Les difficultés de financement de l'aide à domicile avaient provoqué une grève en avril à Eliad (photo).

Jeudi 10 décembre 2015 / Michèle Tatu

A la fin d’un Festival, les films qui restent ne sont pas forcément ceux qui séduisent par leur légèreté. A Belfort, le festival Entrevues proposait  aux élèves en cinéma-audiovisuel une rétrospective interrogeant les enjeux politique et la sphère de l’intime. De la Shoah à mai 68, de la Colombie au Chili...

Le conseil régional de Franche-Comté lors de la dernière séance...

Mercredi 2 décembre 2015 / Daniel Bordür

Un sondage annonçant la victoire du FN effectué avant celui prédisant celle du PS ou de l'UDI selon la configuration du second tour, a été publié après. Du coup, le FN paraît progresser alors qu'il baisserait. Mais ces enquêtes sont-elles crédibles quand la marge d'erreur, due à la faible taille de l'échantillon, est supérieure à l'écart entre les candidats ?

Pages