Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Collectivités

Marie-Guite Dufay : « l'acheteur n'a pas de projet, nous si ».

/ Daniel Bordür

En votant l'autorisation d'acheter le VVL à l'amiable tout en acceptant la délégation du droit de préemption de la commune, le Conseil régional fait monter la pression sur le nouveau propriétaire qui a rendez-vous le 30 septembre avec les élus du haut Jura pour présenter un projet touristique. La gauche ne veut pas d'une opération de spéculation qui appauvrirait le territoire. La droite, qui craint une longue procédure, et le FN ont voté contre.

/ Daniel Bordür

On pensait le village de vacances vendu cet été à un acteur touristique inconnu, le notaire aurait oublié d'intégrer le droit de préemption de la collectivité à la procédure. Le conseil régional examine vendredi 24 septembre les conséquences de ce curieux rebondissement qui relance l'hypothèse d'un projet en partie public. Mais le syndicat intercommunal qui a vendu le VVL menace de réclamer en justice un préjudice qu'il estime à 2 millions d'euros...

Philippe Alpy remettant des fleurs à Marie-Claude Roethlisberger, présidente de l'ADMR de Clerval, qui assume la présidence intérimaire de l'ADMR de Saône-Mamirole...

/ Daniel Bordür

Philippe Alpy, par ailleurs vice-président du Département et dirigeant national de l'ADMR, dénonce vigoureusement « ceux qui disent qu'on fait du dumping social avec nos bénévoles ». Ce faisant, il vise par ricochet le rapport de la Chambre régionale des comptes qui avait pointé un traitement de faveur, et pourrait entraîner un rééquilibrage du financement des associations intervenant dans l'aide à domicile par le Conseil départemental.

Raphaël Perrin (à gauche) n'entend pas céder la présidence au maire de Saint-Claude Jean-Louis Millet.

/ Daniel Bordür

La majorité municipale très à droite de Saint-Claude boycottait les travaux de la communauté de communes depuis avril 2014. La modification de la répartition des délégués à la suite d'une question prioritaire de constitutionnalité a fait revenir le maire de la ville, mais pour combien de temps ? Il réclame la démission du bureau ! « On n'est pas des lapins de six semaines », lui répond Raphaël Perrin...

/ Daniel Bordür

Le maire d'Eclans-Nénon, Hervé Prat, conteste devant le tribunal administratif la différence de 905.000 euros entre la facture de collecte et de traitement des déchets ménagers présentée par le Sictom au Grand Dole, et la taxe que ce dernier a votée en avril dernier. Un collectif organise un rassemblement samedi matin à Dole pour le passage à la redevance incitative. Le président du Grand Dole, Jean-Pascal Fichère, n'est « pas intimidé ».

L'Union de la droite et du centre, le 10 mars dernier, à quelques jours de la victoire. Aujourd'hui, la présidente Christine Bouquin (3e en partant de la gauche) est confrontée à la délicate correction des dotations attribuées à la fédération ADMR que préside son deuxième vice-président Philippe Alpy (1er en partant de la droite).

/ Daniel Bordür

La chambre régionale des comptes pointe la différence de traitement entre les neuf services d'aide à domicile des personnes âgées de 2011 à 2013. L'ADMR aurait touché 1,8 M€ injustifiés. La présidente Christine Bouquin évoque « la récupération d'éventuelles surcompensations ». Problème : le président de l'ADMR, Philippe Alpy, est un de ses vice-présidents.

Pages