Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Collectivités

Catherine Salvadori et Gilles Roussel, militants CGT au Conseil régional de Franche-Comté.

/ Daniel Bordür

De la double hiérarchie pesant sur les anciens personnels TOS de l'Education nationale intégrés aux collectivités territoriales en 2007, au plan lycées et à la fusion des régions en passant par une ambiance jugée lourde par certains, le dialogue social a du pain sur la planche au Conseil régional.

/ Daniel Bordür

Conséquence de la victoire de Jean-Marie Sermier (UMP) sur Jean-Claude Wambst (PS) en mars dernier : la perspective de passer d'une gestion concédée à la Lyonnaise à une régie publique s'envole. Le nouvel élu a choisi une société d'économie mixte à opération unique, puis organisé un débat... Dans le même temps, une coordination jurassienne veut construire un observatoire.

Yannick Favory, FSU, CESER Franche-Comté

/ Daniel Bordür

Les organisations syndicales, professionnelles ou sectorielles représentées au Conseil économique sociale et envionnemental de Franche-Comté sont loin d'être unanimes ou séduites par le projet de fusion avec la Bourgogne. Toutes ou presque émettent des réserves, des doutes, des nuances, voire une plus ou moins franche hostilité pour les syndicats radicaux ou le monde patronal, mais pour des raisons différentes.

Agnès Morteau, directrice de la médiathèque de Saint-Claude

/ Daniel Bordür

Le maire Jean-Louis Millet n'a pas été élu président de la communauté de communes le 14 avril. Conséquences : la ville a annulé une subvention de 1,3 million à la future médiathèque, et les conseillers communautaires de la majorité municipale de droite boycottent les séances. Le tout sur fond de remise en cause de la répartition des sièges par le Conseil constitutionnel dans les intercommunalités après la « QPC Salbris ».

Pages