Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Collectivités

L'excès

Vendredi 29 mars 2013

/ Daniel Bordür

Il paraît que les élus doivent donner l'exemple. Encore faut-il qu'ils soient exemplaires.

Jean-Louis Fousseret

/ Daniel Bordür

« Il est préférable d'attendre la rentrée 2014 ». C'est ainsi que Jean-Louis Fousseret conclut une déclaration commencée par un hommage à la réforme de Vincent Peillon sur les rythmes scolaires à l'école primaire en ouverture du conseil municipal de Besançon, mardi soir : « Je suis totalement d'accord avec cette réforme, elle était attendue, nous avons la volonté de la faire ».

Marie-Guite Dufay

/ Roland Vasic

Le groupe UMP-Divers droite a voté l'essentiel des dossiers transports, « stratégiques », selon Marie-Guite Dufay la présidente de région. Il s'est abstenu uniquement sur l'ouverture de la ligne Belfort-Delle-Suisse. L'unanimité s'est faite encore sur l'équipement des lycées mais désaccords et abstentions se sont exprimés sur la formation. Le Front national s'oppose davantage à la droite républicaine qu'à la majorité.

Jean-François Robert, président du Conseil économique, social et environnemental

/ Roland Vasic

Les Suisses s'impatientent fort de la réouverture de la ligne ferroviaire et la présidente de région s'en fait le relai. Au Conseil économique, social et environnemental mardi, les débats sur les transports ont occupé une large part de la séance plénière. Ils précèdent les décisions du Conseil régional vendredi. Les patrons s'inquiètent des surcoûts de la ligne tandis que la CGT déplore la fermeture de 34 lignes régionales les week-ends et jours fériés.

Sylvie Vermeillet

/ Roland Vasic

« Le projet d'acte 3 de la décentralisation sonne le glas des communes » : Sylvie Vermeillet la présidente de l'Association des maires et des présidents de communautés du Jura (AMJ), n'y va pas par quatre chemins. Pour la dernière assemblée générale du mandat à Lons-le-Saunier vendredi soir, l'élue de Cernans invite ses collègues à la suivre sur celui de « la commune contre le reste du monde ».

Yves-Michel Dahoui

/ Daniel Bordür

La commission spéciale transparence a exonéré l'adjoint à la culture de Besançon, Yves-Michel Dahoui (PS), de toutes les accusations qui avaient été portées contre lui. Les neuf conseillers municipaux dont deux d'opposition, quatre socialistes, deux écologistes et une communiste, se sont réunis une dizaine de fois, ont examiné une soixantaine de documents et auditionné plusieurs personnes...

Pages