Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Collectivités

/ Daniel Bordür

Seuls les élus socialistes et écologistes du Conseil régional de Franche-Comté ont voté le document de 508 millions d'euros lors d'une session budgétaire de deux jours. Les deux oppositions UMP et FN ont voté contre, mais ont adopté ou se sont abstenus sur quelques politiques sectorielles.

/ Roland Vasic

« Moi maire de Besançon, je réparerai ces discriminations… moi maire de Besançon, je publierai toutes les lettres anonymes ! » Au conseil municipal de jeudi 13 décembre, le chef de file de la droite joue de l'anaphore, comme François Hollande en campagne...

/ Daniel Bordür

L'audit sur la situation financière de la Mission locale du bassin d'emploi du Grand Besançon habille pour l'hiver l'ancien directeur, la présidente, l'ancien trésorier et l'actuelle directrice. Dans une lettre à Jean-Louis Fousseret, la CGT de la structure pointe une gestion antérieure marquée par "certaines décisions inappropriées, des dysfonctionnements, un manque de clairvoyance et d'anticipation, une information insuffisante données aux membres du conseil d'administration".

/ Daniel Bordür

Ils étaient contre la Voie verte de la rive gauche du lac de Saint-Point, les élus de l'opposition du Conseil général ont voté pour. Non qu'ils aient changé d'avis, mais le projet était dans le budget bloqué des infrastructures avec lequel ils sont en accord. Ils se sont abstenus sur le budget général.

/ Roland Vasic

L'élection d'Eric Alauzet a été confirmée jeudi 29 novembre par le Conseil constitutionnel. "Soulagé", il va vraiment installer son équipe et pouvoir se consacrer à son mandat de député. Le Conseil constitutionnel a garanti 89 voix d’écart(19 votes retenus comme irréguliers) et rejeté la requête en annulation déposée par le député sortant Jacques Grosperrin(UMP).

Pages