Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Collectivités

Lundi 4 avril 2016 / La rédaction

Voté par la seule majorité municipale PS-Verts-PCF, le budget 2016 maintient des investissements à la même hauteur que l'an dernier. La droite cherche « le dynamisme et la volonté » et parle de « budget de sous-préfecture », ce qui ouvre le débat sur la rivalité avec Dijon...

Daniel Cassard, lors de l'AG des maires ruraux du Doubs en octobre 2015. « Chacun avait une vision au départ, mais en confrontant l'impact fiscal, en examinant les compétences, des avis ont pu changer. Ça a été très compliqué... » Photo d'archives DB

Mercredi 30 mars 2016 / Daniel Bordür

L'arrêté préfectoral du découpage des nouvelles communautés d'agglomérations ou de communes a été pris mardi 29 mars. Il préfigure la carte entrant en vigueur en janvier 2017. Président de l'association des maires ruraux du Doubs, Daniel Cassard explique comment il a fallu y « aller dare-dare ».

Mardi 22 mars 2016 / Daniel Bordür

Son amendement recueille 30 voix à la Commission départementale de coopération intercommunale : la communauté de communes des coteaux de la haute Seille pourra fusionner avec Bresse-Revermont... s'il n'y a pas de recours administratif. De toutes façons, le redécoupage intercommunal n'est pas terminé. Pour Jacques Pélissard, l'amendement adopté est « ridicule ».

Jeudi 17 mars 2016 / Daniel Bordür

A la veille du débat d'orientation budgétaire qui doit donner les grandes lignes du budget de transition avant la présentation d'un plan de mandat à l'automne, Marie-Guite Dufay revient sur les grandes questions d'actualité : plan emploi, soutien d'urgence aux agriculteurs, répartition des directions Besançon-Dijon, Mots Doubs, loi NOTRe...

Vendredi 11 mars 2016 / Daniel Bordür

Une opération collège mort se tient lundi 14 mars à Vauvillers et Luxeuil en même temps que la discussion du projet au Conseil départemental. Dans le Doubs, c'est la carte scolaire du primaire qui provoque les mobilisations de parents et élus locaux.

Samedi 5 mars 2016 / Daniel Bordür

Déjà 500 personnes ont signé une lettre au préfet du Jura pour refuser le dépeçage de la communauté de communes des coteaux de la haute Seille. La collecte continue et les courriers devaient être remis aux élus devant la préfecture, le 11 mars, juste avant le vote de la commission départementale de coopération intercommunale qui doit choisir entre le démantèlement de la collectivité ou sa fusion avec sa voisine de Bresse-Revermont. La réunion a été repoussée au 21 mars...

Pages