Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Collectivités

/ Daniel Bordür

Le conseil municipal a adopté la « contractualisation » financière sur trois ans avec l'Etat qui oblige les collectivités à participer au désendettement du pays. Ont voté pour les groupes LREM, UDI, MoDem et une majorité de socialistes pourtant réticents. On a compté 22 abstentions là où le maire en a vu 19, émanant des groupes EELV, PCF, LR, Patriotes et trois socialistes... Fousseret s'est agacé : « Si des adjoints se sentent mal, qu'ils le disent... »

/ Daniel Bordür

La ville prépare le septième plan d'aménagement depuis 1738, mais celui-là durera la vingtaine d'années d'un contrat avec l'ONF. Pour le préparer, une centaine de personnes (usagers, scientifiques, gestionnaires...) ont participé à des rencontres participatives. Le conseil de la forêt pourrait assurer le suivi...

/ Daniel Bordür

Pendant que le maire de Besançon Jean-Louis Fousseret (LREM) louait devant des syndicalistes « l'esprit de classe, celui des petits contre les grands, fait de fierté et de dignité », un cordon de police empêchait l'accès du lieu à une vingtaine d'autonomes dénonçant la politique gouvernementale. Des militants de gauche ont peu apprécié la situation...

/ La rédaction

Le budget 2018 a été adopté par l'ensemble de la majorité PS-LREM-PCF-EELV. Unis lors des élections de 2014, la droite et le centre ont divergé sur le vote structurant la vie municipale. Les élus UDI et MoDem se sont abstenus tandis que leurs collègues LR ont voté contre, comme les Patriotes (ex-FN).

/ Daniel Bordür

Après les départements de Côte d'Or, Nièvre et Yonne, et sans doute avant les départements comtois et nombre de communautés de communes, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a voté à l'unanimité un avis défavorable au document d'orientation de l'Agence régionale de santé. Le hic, il n'est que consultatif... Marie-Guite Dufay a alerté par écrit Edouard Philippe de l'avancée des déserts médicaux.

/ Daniel Bordür

Depuis huit ans, cet ancien site de maraichage promis à l'urbanisation est occupé par des jardiniers, vivant ou non sur place, expérimentant dans une relative précarité matérielle des formes d'organisation autogestionnaires. Redoutant l'expulsion, ils préparent une semaine de mobilisation fin avril. La comparaison avec les Vaîtes a des limites mais n'a rien de fortuit !  

Pages