Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

compte-rendu

Lundi 26 septembre 2016 / Daniel Bordür

L'opposition socialiste s'abstient sur une « petite » décision modificative d'à peine 0,018% du budget du conseil départemental et vote contre les rapports sur les collèges et les routes. Les conséquences de la réforme territoriale commencent à devenir tangibles : dissolution de Développement 25, retrait des syndicats mixtes d'intervention économique, inconnue du transfert des transports à la région...

Vendredi 16 septembre 2016 / Daniel Bordür

Armement de la police municipale, tram, Alstom, Mots Doubs... Aucun de ces sujets n'était à l'ordre du jour, mais ils ont largement alimenté les échanges de l'assemblée. Un vrai débat droite-gauche agrémenté d'une curieuse sortie de Jacques Grosperrin accusé d'amalgame entre terrorisme et malades psychiques par Rosa Rebrab.

Mardi 28 juin 2016 / Sarah Rebouh

77% des agriculteurs sondés n'analysent pas leurs sols, 142 entreprises potentiellement polluantes sur 1200 ont accepté d'entendre parler des effluents, 52 plans d'assainissement restent à faire, les mesures de la pollution en continu ont commencé... Le conseil général de l'environnement et du développement rural émet 22 recommandations dans un rapport présenté lors de la quatrième conférence.

Christine Bouquin a été élue présidente du département du Doubs le 2 avril2015. (photos Daniel Bordur)

Lundi 27 juin 2016 / Daniel Bordür

A la présidente Christine Bouquin (LR) qui briguera la députation dans un an, comme ses vice-présidents Françoise Branget et Ludovic Fagaut, la socialiste Martine Voidey suggère de « quitter dès à présent l'exécutif » pour qu'ils se « consacrent tout entiers à [leur] nouvelle ambition ». Pendant ce temps, une grève a touché les centres médico-sociaux sur une question de gestion des ressources humaines.

Session budgétaire au conseil régional Bourgogne-Franche Comté

Lundi 2 mai 2016 / Daniel Bordür

Le budget 2016 du conseil régional Bourgogne-Franche-Comté est proche d'un copié-collé des budgets 2015 des deux anciennes régions. S'élevant à 1,3 milliard d'euros, il a été adopté par les seules voix du PS et de ses alliés PRG et divers-gauche. Droite et extrême-droite ont voté contre.

Pages